13 C
Alger
lundi 26 octobre 2020

Image et incompétences des candidats

Doit Lire

Covid19: 263 nouveaux cas 163 guérisons et 7 décès

Deux cent soixante trois 263 nouveaux cas confirmés de coronavirus, 163 guérisons et 7 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Constitution-Syndicat: Le SNAPAP appui le réferendum

Le Syndicat National Autonome des Personnels de l'Administration Publique SNAPAP a appelé, dimanche, les citoyens à participer massivement au référendum du 1...

Energie: Naftal envisage 70% le taux des stations services Sirghaz

Le groupe public Naftal ambitionne d'atteindre le taux de 70% des stations-service proposant le Sirghaz d'ici les 5 prochaines années, a indiqué...

Hassi Messaoud: Le projet de la nouvelle ville change de tutelle

Le projet de réalisation la Ville nouvelle de Hassi Messaoud Ouargla a été officiellement mis sous la tutelle du ministère de l'Habitat,...

Au-delà des discours, programmes et les promesses, l’image des candidats ne se limite pas à la photographie et placards publicitaires, mais surtout à la réputation qu’ils traînent derrière eux.  Ceux qui sont honnête, sûr d’eux ne se gênent devant aucune question des journalistes qui assurent le travail médiatique pourvue qu’il soit neutre et impartiale. Cette réputation qui joue un rôle à double sens, garantie un taux de 50% si ce n’est plus pour aller et de l’avant jusqu’au jour J des élections présidentielles du 12 décembre 2019.  Et comme par malheurs ou les choses du hasard, les cinq candidats qui sont tous issue de l’ancien système politique ne présentent aucune crédibilité aux yeux des millions d’électeurs. Aucuns nouveaux candidats ne sont apparus pour redorer le blason d’une véritable élection présidentielle pour redonner confiance au peuple. Exemple. Feu mohamed Boudiaf qui a été assassiné en plein discours, un certains 29 juin 1992 à Annaba, reste le seul homme crédible qui a drainé le peuple derrière lui en 6 mois. Son historique durant la guerre de l’indépendance nationale. Son discours franc parler et le courage de dire les choses en face, lui ont valu beaucoup d’ennemis au sein du système qui agit et réagit dans l’ombre. L’exemple de Mohamed Boudiaf est unique dans son genre. L’arrivée de Bouteflika, a été marqué d’emblée, par le retrait de cinq candidats qui ont compris le jeu et l’enjeu politique du système politique en place depuis 1962.  Grand parleur et fin manipulateur, il a réussi à acheter les hommes comme ou pire que lui, il a écarté d’autres gens du système pour instaurer le siens.  20 ans de règne, il a réussi à corrompre les incorruptibles grâce à ses mensonges et jeux de coulisse. 20 ans après, il quitte le pouvoir par la plus petite porte en laissant derrière lui, des situations inimaginables. Des chefs de gouvernement et ministres en prison et compris le ministre de la justice qui traîne derrière lui de nombreuses casseroles. Pis que tout cela, c’est la cohésion sociale et nationale qui fait mal plus que n’importe quel temps.  Le mot « traître », ne peut en aucun cas faire son chemin, dans la mesure où la différence de vision et différence d’idées est un début de toute démocratie. Libre à vous de voter ou ne pas voter. Le plus important, c’est de respecter la liberté des Algériens. Après 7 ans de guerre au prix de 1.5 millions de martyrs, grâce à l’union et solidarité nationale. La décennie noire, c’est 200 000 victimes de terrorisme. Arrivée de Bouteflika, c’est la dilapidation de 1000 milliards partis en fumée.  Les Algériens n’ont plus le droit à l’erreur. Qu’il soit du système ou du Hirak, nous sommes tous des Algériens. Nul n’est prophète dans son pays. Le pouvoir du peuple est le seul garant de la paix, stabilité et développement du peuple. L’histoire ne pardonne pas. Ça fait 57 ans que le peuple cherche ses véritables élus honnêtes, justes et libres de toutes récupérations. SYSTEME CORROMPU DEGAGE.

A.C                  

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Covid19: 263 nouveaux cas 163 guérisons et 7 décès

Deux cent soixante trois 263 nouveaux cas confirmés de coronavirus, 163 guérisons et 7 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Constitution-Syndicat: Le SNAPAP appui le réferendum

Le Syndicat National Autonome des Personnels de l'Administration Publique SNAPAP a appelé, dimanche, les citoyens à participer massivement au référendum du 1...

Energie: Naftal envisage 70% le taux des stations services Sirghaz

Le groupe public Naftal ambitionne d'atteindre le taux de 70% des stations-service proposant le Sirghaz d'ici les 5 prochaines années, a indiqué...

Hassi Messaoud: Le projet de la nouvelle ville change de tutelle

Le projet de réalisation la Ville nouvelle de Hassi Messaoud Ouargla a été officiellement mis sous la tutelle du ministère de l'Habitat,...

Finance islamique: La banque CPA lance neuf produits

Le Crédit Populaire d'Algérie CPA a lancé dimanche la commercialisation de neuf 9 produits de la finance islamique au niveau de son...