Hôpital Franz Fanon: le secteur privé à la rescousse

Doit Lire

Examen du baccalaureat: 9 personnes impliqués dans la fuite des sujets

Plusieurs juridictions ont prononcé mercredi des peines d'emprisonnement d'un à deux ans et des amendes de 50.000 à 500.000 Da à l'encontre...

Accidents de la circulation: 22 décès et 1259 blessés en une semaine

Vingt-deux 22 personnes ont trouvé la mort et 1259 autres ont été blessées dans plusieurs accidents de la circulation survenus à travers...

Examen du Baccalauréat: La fuite des sujets reviennent encore cette année

La Justice a prononcé, lundi, des peines d'emprisonnement pour des faits liés à la fuite des sujets de l'examen du baccalauréat ou...

Rentrée Scolaire: Djerad attend le feu vert du comité scientifique

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a déclaré, dimanche à Annaba, que la date de la rentrée scolaire 2020-2021 sera fixée suivant les...

Une importante affluence des malades de différentes wilayas du pays sur le Centre anti cancer CAC du CHU Franz Fanon de Blida impacte négativement sur ses services, poussant de nombreux patients à s’orienter vers des cliniques privées spécialisées en dépit parfois de la modestie de leurs moyens financiers. La wilaya de Blida est l’une des premières à travers le pays à avoir bénéficié en 2011 d’un Centre médical privé spécialisé dans le traitement des tumeurs cancéreuses, qui reçoit actuellement des malades de cancer pour des séances de radiothérapie et de chimiothérapie las d’attendre en vain un rendez vous dans des centres anti-cancer relevant du secteur public.La structure accueille actuellement des malades de cancer de différentes wilayas du pays, épuisés par la longue attente d’un rendez vous pour une séance de radiothérapie ou de chimiothérapie au niveau du CAC de Blida relevant du secteur public.

Radiothérapie RDV : le calvaire des patients

Parmi les malades dont l’état de santé ne pouvait permettre de figurer sur une liste d’attente pour entamer un traitement, Mme Fatima de Chlef, qui désespérée d’obtenir un rendez-vous après quatre mois d’attente, a préféré opter pour la clinique privée de Blida. Visiblement épuisée par la maladie et la longue route effectuée avec son mari et ses enfants pour arriver au centre, Mme Fatima a fait part à l’APS de son « douloureux combat contre la maladie, aggravé par le mauvais accueil réservé au niveau des hôpitaux publics ».« J’ai du vendre un lot de terre hérité de mon père pour régler les frais des soins extrêmement élevés », a-t-elle déploré, appelant les autorités publiques à « agir pour réduire les énormes charges financières supportées par les malades du cancer. Ahmed, atteint d’un cancer du colon, a dit pour sa part avoir « épuisé toutes ses économies laborieusement réunies pour le mariage de son fils pour son traitement », ajoutant que le choix de se faire traiter dans un centre privé lui a été imposé par le  parcours du combattant effectué au niveau du CAC du CHU Franz Fanon pour l’obtention d’un rendez-vous.

CNAS: remboursement des frais engagés par les malades du cancer

Pour une lutte plus efficace contre le cancer, de nombreux patients ont préconisé l’intégration de la maladie dans la nomenclature des maladies prises en charge par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, afin d’ouvrir droit au remboursement des frais de leurs thérapies chimiothérapie et de radiothérapie assurées dans le secteur privé.Une revendication soutenue par le directeur de la clinique privée, le Pr Mohamed Afiane, qui a souligné l’impératif du « remboursement par la CNAS des différents frais engagés par les malades du cancer tout au long de la période de leur traitement, et ce dans le cadre du futur plan national de lutte contre la maladie ».Le Pr Afiane, également ex-responsable de la Commission nationale sur le cancer, a indiqué que sa structure accueille « une moyenne de 20 malades par jour pour des séances de chimiothérapie. Ce nombre est nettement en deçà des capacités de la clinique », a-t-il noté, imputant ce fait aux frais élevés des séances de thérapie, qui ne sont pas à la portée d’une majorité des malades. Pour le spécialiste, « une prise en charge des frais par l’Etat permettrait à un grand nombre d’assurés sociaux de bénéficier d’un traitement dans le secteur privé, ce qui réduira la tension sur les hôpitaux publics ».Le président de l’association El-Badr d’aide aux malades atteints de cancer, Mustapha Moussaoui, a plaidé, quant à lui, pour l’intégration des prothèses mammaires externes dans la nomenclature des médicaments et membres artificiels remboursés par la CNAS (les prix de cette prothèse varient entre 15.000 à 20.000 Da. Cela est de rigueur dans de nombreux pays développés », a-t-il relevé, déplorant la « situation précaire d’une majorité des patientes, qui ne peuvent acquérir cet équipement vital pour leur féminité.

Lutte contre le cancer

L’association El Badr assure gite et couvert aux malades de cancer tout au long de la période de leur traitement dans la wilaya de Blida, en plus d’un soutien psychologique, essentiel pour leur rétablissement, selon les spécialistes du domaine. En 2019, le foyer « Dar El Ihssane », relevant de l’association, a accueilli 864 malades issus de 39 wilayas, dont 80% de femmes. Ils ont été hébergés et nourris à titre gracieux tout au long de la durée de leur traitement, pouvant aller de 45 à 60 jours, outre une orientation et un accompagnement dans la réalisation de différentes analyses et radios dans des laboratoires d’analyses et de radiologie, ayant signé des conventions avec l’association « El Badr », a indiqué M. Moussaoui.Un autre foyer « Dar El Ihssane 2 », d’une capacité de prise en charge d’une trentaine de personnes, a été ouvert à la fin de l’année dernière à Bab Zaouia dans le centre ville de Blida, en vue de réduire la tension sur le premier foyer. L’initiative a été également élargie à la capitale où un foyer Dar El Badr a été ouvert au mois d’octobre dernier dans la commune de Belouizdad, grâce aux dons d’un bienfaiteur.

D.T

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernières Articles

Douanes: 306 affaires du contentieux et saisi de près de 100 millions DA de marchandises

Les services des Douanes de la division des voyageurs au niveau de l'aéroport international d'Alger ont saisi, entre début janvier et le...

Covid-19: 160 nouveaux cas 102 guérisons et 4 décès

Cent soixante 160 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 102 guérisons et 4 décès ont été enregistrés durant les dernières 24h00 en Algérie.

Harraga: 755 personnes sauvés en quelques jours

Les unités des Garde-côtes ont sauvé quelques 775 personnes en dangés, lors de plusieurs opérations effectuées les 20 et 25 septembre...

L’ONU appelle à l’arrêt des hostilités en Libye

L'ONU a appelé à l'arrêt immédiat des hostilités qui ont éclaté entre deux groupes armés à Tajoura, banlieue est de la capitale...

Afrique: Le Mali salue les efforts de paix engagées par l’Algérie

Le leader du mouvement malien M5, l'imam Mahmoud Dicko, a salué, samedi, les efforts de l'Algérie en faveur du règlement de la...