14 C
Alger
vendredi 30 octobre 2020

Vendredi 30 : Parole aux marcheurs

Doit Lire

Covid-19: 306 nouveaux cas 184 guérisons et 8 décès

Trois cent six 306 nouveaux cas confirmés de coronavirus, 184 guérisons et 8 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Covid-19: Le risque de la 2ème vague en Afrique

 L'Afrique doit se préparer à une deuxième vague de l'épidémie de coronavirus au moment où l'Europe subit une hausse des cas et...

Carburant : Convertir 500.000 véhicules/An au GPL

L'Algérie a les moyens de convertir près de 500.000 véhicules/AN pour rouler au Gaz de pétrole liquéfié GPL, a indiqué l'Union nationale...

Feux de forêts: Etablire le bilan des indemnisations

 Le ministère de l'Agriculture et du Développement rural a établi le bilan définitif des indemnisations en nature permettant aux agriculteurs et éleveurs...

S’exprimant sous des pseudonymes,

infodalger donne la parole aux marcheurs (ses)

Mohamed nadir.38 ans. Cadre de l’administration

 » Je n’ai pas vu autant de monde marcher à Alger depuis les premiers mois du hirak. C’est vraiment le grand retour du peuple qui revendique sa liberté et légitimité politique. On va continuer la marche quelque soit la durée et les obstacles que l’on fabrique pour nous pousser à arrêter de marcher ».

Mme Saadi Fatiha, 50 ans. Retraitée

 » il y a trois facteurs qui ont poussé et motivé le peuple à venir en force pour marche, d’abord les provocations et les discours de Gaid Salah qui veut imposer sa solution au peuple. Deuxièmement, l’arrestation de Karim Tabou qui a mobilisé encore d’avantage pour marcher en guise de solidarité avec lui. Et il y a aussi les pluies diluviennes de la veille du vendredi 30 qui a donné la fraîcheur aux temps pour nous laisser marcher tranquillement « .

Kalem Samy. 25 ans. Employé

 » je n ai pas ratée un seul vendredi depuis le 22 février 2019. Je m’en fou du climat des discours de Gaid et d’autres Doubab qu ils envoient pour casser la marche du peuple. Tant que les symboles du système corrompu reste au pouvoir, je ne vote pas. Je n ai peur de rien et de personne, mon pays doit être gouverné par les algeriens patriote démocrates et ouvert sur le monde universel « .

Slimane Djellouli. journaliste au chômage

 » Le système corrompu doit disparaître pour laisser place à la construction d un Etat de droit digne de son nom. C est ce système injuste et corrompu qui met les journalistes en prisons pour avoir dénoncé leurs politiques suicidaires. On ne peut jamais construire et développer le pays sans liberté d expression et l indépendance de la justice »

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Covid-19: 306 nouveaux cas 184 guérisons et 8 décès

Trois cent six 306 nouveaux cas confirmés de coronavirus, 184 guérisons et 8 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Covid-19: Le risque de la 2ème vague en Afrique

 L'Afrique doit se préparer à une deuxième vague de l'épidémie de coronavirus au moment où l'Europe subit une hausse des cas et...

Carburant : Convertir 500.000 véhicules/An au GPL

L'Algérie a les moyens de convertir près de 500.000 véhicules/AN pour rouler au Gaz de pétrole liquéfié GPL, a indiqué l'Union nationale...

Feux de forêts: Etablire le bilan des indemnisations

 Le ministère de l'Agriculture et du Développement rural a établi le bilan définitif des indemnisations en nature permettant aux agriculteurs et éleveurs...

Covid-19: 9 wilayas concernées par les mesures de confinement

Le nombre de wilayas concernées par les mesures de confinement partiel à domicile, dans le cadre de la prévention contre la pandémie...