18 C
Alger
mardi 24 novembre 2020

Hirak: Coronavirus mieux que la Issaba

Doit Lire

BEA-FGAR: Convention de garantie des crédits accordés aux PME

La Banque Extérieure d’Algérie BEA et le Fonds de garantie des crédits aux PME FGAR ont signé une convention-cadre permettant aux petites...

Covid 19: 1133 nouveaux cas 649 guérisons et 15 décès

Mille cent trente trois 1133 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 649 guérisons et 15 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Justice-Covid19: Plusieurs affaires pénales reportées en raison de la contaminations d’avocats

Le report de plusieurs affaires pénales dont les procès étaient programmés au niveau de plusieurs juridictions intervient à la demande de la...

Marché du pétrole: Le besoin estimé à 104 millions b/j d’ici 2025

La demande mondiale de pétrole devrait atteindre près de 104 millions de barils par jour d’ici 2025, a indiqué le Secrétaire général...

Alger.Vendredi54. Le peuple Algérien continue de dire son mot et crier haut et fort pour le changement du système politique illégitime et corrompus. Des dizaines de milliers d’algeriens viennent encore pour revendiquer son droit légitime au prix de centaines de prisonniers et dépassements qu’il denonce depuis. Le changement politique passe par la transition politique qui doit se faire dans la transparence totale. Plusieurs slogans sont brandit comme chaque vendredis depuis plus d’un an déjà pour rejeter l’illégitimité du président Tebboune qui a été placé sans le consentement. du peuple qui ne cesse d’exiger son droit d’exercer le pouvoir,afin de tracer les véritables jalons du développement du pays.  » Vaux mieux mourir à cause de coronavirus que de vivre sous votre régime corrompus », » nous sommes déterminé de continuer la marche pacifiquemëpacifique jusqu’à votre depart », » rendez nous notre argent »,a-t-on balancé comme slogans entre autres. Faisant preuve d’une véritable patience et sagesse politique, un jeune homme à circuler au milieu de la foule pour perturber la marche, des dizaines de personnes se sont organisés pour le laisser rouler en avant, mais ce dernier fait tout dans la provocation dans le but de créer des situations de violancé,mais en vain. Contrairement à d’autres vendredis ou l’on vu et constaté l’occupation de la placette de la grande poste et les trottoirs pour réduire les espaces, ce vendredi 54 est marqué non pas le relâchement, mais la libération des espaces occupés jusqu’à présent aux dizaines de milliers de marcheurs pacifique déterminé de continuer la lutte jusqu’à la mise en place des mécanismes de transition politique qui doit se faire dans le pays.

Y.B

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

BEA-FGAR: Convention de garantie des crédits accordés aux PME

La Banque Extérieure d’Algérie BEA et le Fonds de garantie des crédits aux PME FGAR ont signé une convention-cadre permettant aux petites...

Covid 19: 1133 nouveaux cas 649 guérisons et 15 décès

Mille cent trente trois 1133 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 649 guérisons et 15 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Justice-Covid19: Plusieurs affaires pénales reportées en raison de la contaminations d’avocats

Le report de plusieurs affaires pénales dont les procès étaient programmés au niveau de plusieurs juridictions intervient à la demande de la...

Marché du pétrole: Le besoin estimé à 104 millions b/j d’ici 2025

La demande mondiale de pétrole devrait atteindre près de 104 millions de barils par jour d’ici 2025, a indiqué le Secrétaire général...

Mohand Azzoug: « Les familles ne doivent pas se laisser emporter par des problèmes d’héritages »

Mohand Azzoug, directeur de l’orientation et de l’enseignement du Coran au ministère des Affaires religieuses et des wakfs, répond à quelques questions...