22 C
Alger
lundi 26 octobre 2020

Hirak : 22 avocats pour libérer les détenus politiques

Doit Lire

Covid19: 263 nouveaux cas 163 guérisons et 7 décès

Deux cent soixante trois 263 nouveaux cas confirmés de coronavirus, 163 guérisons et 7 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Constitution-Syndicat: Le SNAPAP appui le réferendum

Le Syndicat National Autonome des Personnels de l'Administration Publique SNAPAP a appelé, dimanche, les citoyens à participer massivement au référendum du 1...

Energie: Naftal envisage 70% le taux des stations services Sirghaz

Le groupe public Naftal ambitionne d'atteindre le taux de 70% des stations-service proposant le Sirghaz d'ici les 5 prochaines années, a indiqué...

Hassi Messaoud: Le projet de la nouvelle ville change de tutelle

Le projet de réalisation la Ville nouvelle de Hassi Messaoud Ouargla a été officiellement mis sous la tutelle du ministère de l'Habitat,...

Des centaines de manifestants ont organisé ce matin, un important sit in devant le palais de la justice sidi m’Hamed à Alger, afin  de libérer les détenus politiques. Venus nombreux pour s’informer sur la délibération de l’audience concernant le jugement de quatre détenus qui ont brandit le drapeau amazighe dans les marches du Hirak à Alger, dont Mme Samira Messous, la foule n’a pas manqué d’exprimer le soutiens indéfectible au détenus incarcérés à la prison d’El Harrach et qui attendent que justice soit faite. Déterminé de continuer la lutte pacifique pour la légitimité politique et la démocratie au sens propre du mot, des dizaines de manifestants ont brandit hauts et forts des pancartes pour dénoncer l’injustice et l’arbitraire qui touches des manifestants pacifiques qui n’ont fait qu’exprimer leurs droits légitimes qui commencent tout d’abord, par la liberté d’expression qui constitue le levier de construction d’un Etat de droit.  « Ya Amirouche ya Si l’Houas : Lakhdar Bouragaa en prison à El Harrach !!! », « Libérez les détenus !!», « Rendez-nous nos enfants injustement incarcérés », ont-ils scandés.  Commençant par la famille des détenus, citoyens et  militants de plusieurs partis politique, dont le RCD, FFS, PT, PST, l’association RAJ et plus qui luttent pour la justesse de  la cause démocratique, ont tous exprimé leurs rejet de la dictature et la main mise sur l’indépendance de la justice et la liberté d’expression au sens large du terme.

« Le juge était compréhensif »

Me Ait Mimoune qui fait partie des avocats bénévoles pour défendre la libération des détenus, n’a pas tardé à livrer les premières informations qui sortent de l’audience pour faire part de la qualité du juge chargé de l’affaire. « Le juge était cool et souriant. Il donne l’aire de quelqu’un qui a compris les enjeux politiques qui entravent le bon déroulement des procédures de la justice » a-t-il révélé en marge de marge de l’audience. Les journalistes et les citoyens qui sont nombreux à dénicher les moindre informations concernant l’audience, n’ont pas manqué de glisser les quelques mots qui font mal au pays. «  Le juge est juste. Mais, malheureusement, on attend toujours les coups du téléphones comme d’habitude avant de délibérer».  Cela veut dire que la justice instrumentalisé ne peut en aucun rétablir la confiance entre le peuple et son gouvernement, ont-ils souligné.

Y.B  

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Covid19: 263 nouveaux cas 163 guérisons et 7 décès

Deux cent soixante trois 263 nouveaux cas confirmés de coronavirus, 163 guérisons et 7 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Constitution-Syndicat: Le SNAPAP appui le réferendum

Le Syndicat National Autonome des Personnels de l'Administration Publique SNAPAP a appelé, dimanche, les citoyens à participer massivement au référendum du 1...

Energie: Naftal envisage 70% le taux des stations services Sirghaz

Le groupe public Naftal ambitionne d'atteindre le taux de 70% des stations-service proposant le Sirghaz d'ici les 5 prochaines années, a indiqué...

Hassi Messaoud: Le projet de la nouvelle ville change de tutelle

Le projet de réalisation la Ville nouvelle de Hassi Messaoud Ouargla a été officiellement mis sous la tutelle du ministère de l'Habitat,...

Finance islamique: La banque CPA lance neuf produits

Le Crédit Populaire d'Algérie CPA a lancé dimanche la commercialisation de neuf 9 produits de la finance islamique au niveau de son...