12 C
Alger
vendredi 30 octobre 2020

Handicapés visuels: plus de 80 personnes ont observés un rassemblement à Alger

Doit Lire

Covid-19: 306 nouveaux cas 184 guérisons et 8 décès

Trois cent six 306 nouveaux cas confirmés de coronavirus, 184 guérisons et 8 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Covid-19: Le risque de la 2ème vague en Afrique

 L'Afrique doit se préparer à une deuxième vague de l'épidémie de coronavirus au moment où l'Europe subit une hausse des cas et...

Carburant : Convertir 500.000 véhicules/An au GPL

L'Algérie a les moyens de convertir près de 500.000 véhicules/AN pour rouler au Gaz de pétrole liquéfié GPL, a indiqué l'Union nationale...

Feux de forêts: Etablire le bilan des indemnisations

 Le ministère de l'Agriculture et du Développement rural a établi le bilan définitif des indemnisations en nature permettant aux agriculteurs et éleveurs...

Plus de 80 délégués qui représentent quelques 3000 handicapées visuels enrigsitrés  au niveau national, ont organisés aujourd’huit un rassemblement à Alger centre, afin de réclamer leurs droits légitime. Commençant par la revalorisation de la pension de 10 000 DA/mois qui n’ils n’ont pas reçu depuis 29 mois, les délégués n’ont pas manqué de relever en plus de cela, la suspension de leurs pensions en cas où ils réussissent à se débrouiller un peu plus d’argent pour subvenir à leurs besoins familiales.  Venant de Annaba, Constantine, Sétif, Chlef, Mostaganem, Oran et de Tlemcen, Béjaia, Tizi Ouzou, Bouira, Blida et plus.  Cette catégorie de citoyens Algériens, n’ont pas manqué de déplorer la politique de deux poids deux mesures par rapports à d’autres catégories d’handicapés qui sont plus au moins dans de bonnes conditions. « Nous sommes des citoyens Algériens et nous n’avons pas choisi de naître handicapés.  Nous demandons une prise en charge réelle de notre situations au lieu de considérer cette minable sommes comme une aide par solidarité seulement », a-t-on regretté.  Contrairement à ceux qui ont osé de poursuivre leurs ex employeur EPIH (Etablissement public insertion des handicapés » qui ont eu gain de cause et qui sont au nombre de 400 personnes aux niveaux de plusieurs wilayas comme Souk Ahras par exemple, le reste des handicapés continuent de souffrir dans la solitude et le silence Radio, comme s’ils n’existent pas du tout. D’ailleurs, plusieurs d’entre eux sont morts sur le coup en apprenant que leurs pensions et bloquées. Décédé il y a quelques années, Abdellah Haddad, âgée de 60 ans environ, a été victime d’une crise cardiaque juste après avoir appris que sa pension a été  bloquée, a-t-on regretté à titre d’exemple.  Quatre délégués des handicapés visuels ont été reçus au siège du ministère de l’intérieur et des collectivités locales, afin de les écouter et éventuellement prendre en charges leurs préoccupations, a-t-on souligné.

C.A

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Covid-19: 306 nouveaux cas 184 guérisons et 8 décès

Trois cent six 306 nouveaux cas confirmés de coronavirus, 184 guérisons et 8 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Covid-19: Le risque de la 2ème vague en Afrique

 L'Afrique doit se préparer à une deuxième vague de l'épidémie de coronavirus au moment où l'Europe subit une hausse des cas et...

Carburant : Convertir 500.000 véhicules/An au GPL

L'Algérie a les moyens de convertir près de 500.000 véhicules/AN pour rouler au Gaz de pétrole liquéfié GPL, a indiqué l'Union nationale...

Feux de forêts: Etablire le bilan des indemnisations

 Le ministère de l'Agriculture et du Développement rural a établi le bilan définitif des indemnisations en nature permettant aux agriculteurs et éleveurs...

Covid-19: 9 wilayas concernées par les mesures de confinement

Le nombre de wilayas concernées par les mesures de confinement partiel à domicile, dans le cadre de la prévention contre la pandémie...