Grèves des enseignants : plusieurs délégués des écoles primaires embarqués à Alger

0
149

Réunit à la rue Khelifa Boukhalfa à Alger, afin de décider sur les suite à donner à leurs mouvements de grèves cycliques depuis septembre dernier, plusieurs délégués des enseignants du secteur primaire  venus de plusieurs wilayas, dont Alger Est, Alger Ouest, et Alger Centre, Tizi Ouzou, Béjaia, Sétif, Tiaret et plus, ont étés embarqués par la police ce samedi à Alger, a-ton appris auprès de leurs représentants qui nous ont contactés d’urgence. « Nous avons au moins 17 délégués qui ont organisés une réunion de travail, afin de discuter sur les suites à donner à notre mouvement. Mais, malheureusement, l’ensemble des enseignants délégués du primaires ont étés embarqués directement de la salle de réunion au commissariat à Alger », a regretté un des représentants des enseignants.  « Nous sommes des enseignants du secteur primaires. Nous n’avons pas de connaissances et d’appui. Sauf la presse nationale qui pourra en parler de cette situation », fera-t-il savoir. M.O, poursuit son témoignage et regrets et attire la sonnette d’alarme. « Ce sont les enfants de plusieurs écoles primaires qui seront pénalisé, à cause de l’absence de leurs enseignants. Et on ne sait rien des suites qui seras réservés à nos collègues », a-t-il déploré. Notre source a parlé de probable poursuite judiciaire à leurs encontre. Les délègues des enseignants se trouvent actuellement au 6é arrondissement à Alger. Aucun contact directe avec eux sauf Messenger, a souligné notre source qui ajoute qu’ils risquent de leurs confisquer les téléphones portables pour leurs interdire tout contact avec l’extérieur, a-t-il déploré tout en avançant qu’ils ne vont pas rester bras croisés, surtout qu’il s’agit des enfants des écoles primaires qui sont victimes de cette situation avant tout.

A.S

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here