13 C
Alger
vendredi 22 janvier 2021

France: Algériens et Marocains unis contre l’établissement des relations Maroc – Israël

A lire

Déçu par l’établissement des relations entre le Maroc et Israël, de nombreux Marocains rougissent de la soumission de la politique du makhzen devant Israël. « Certains marocains ont des larmes aux yeux lorsque on évoque le sujet du makhzen devant Netanyahou », a-t-on appris auprès de nombreux témoignages que nous avons eus par téléphones. Le Maroc est sur la poudrière

Interrogé sur les conséquences des relations entre algériens et marocains qui vivent en France, depuis l’officialisation des relations entre le Makhzen et Israël, Abdelkader Zermani, en véritable analyste des relations maghrébine, souligne d’emblée. « Le makhzen  fait appel à Israël pour renforcer sa position aux frontières de l’Algérie, moi je pense nous devons faire appel à la Chine et L’URSS pour s’installer dans les frontières algérienne marocaine. D’un côté, c’est l’activité économique du pays que nous allons développer et d’un autre côté, c’est aussi les deux pays qui vont réagir contre les forces marocaine et Sioniste en cas où il y dépassement des limites », selon Abdelkader qui n’a pas manqué d’affirmer que cela fait des plusieurs semaines qu’il est entrain de remuer des idées tout seul, afin d’anticiper les situations. « Je dis ce que je pense. Mais, je ne sais pas si j’ai tort ou raison. En tous les cas, les marocains, sont très gênés depuis le rapprochement des deux diplomaties et pour quelle raisons aussi », fait-il savoir.  Cœur damné devant une situation controverse, Abdelkader Zermani, poursuit son analyse « Même si je dois payer pour faire passer mes idées au pouvoirs algérien sur la situation de notre pays vis-à-vis de la position hypocrite du makhzen. Le makhzen anticipe les choses et nous, on attend jusqu’à la dernière minute pour réagir », selon Abdelkader qui fait passer l’intérêt de l’Algérie avant toutes situations.  Etalant sa vision des choses, Abdelkader Zermani, souligne « Les deux peuples algériens et marocains sont frères et amis depuis la nuit des temps. De son côté, Ramdhane Saidi, algérien établit depuis 15 ans en France, souligne « C’est le régime du makhzen qui cherche les petites bêtes à commencer par les centaines de tonnes de la drogue exportés vers l’Algérie. En cas de déstabilisation des deux pays, ce sont les deux peuples qui vont souffrir et non pas Israël qui va compter le nombre des deux peuple en moins ». Evoquant les discussions directes avec les marocains en France, Abdelkader souligne avec un pincement au cœur « Ils sont très malheureux dans le fond. Mais, il y d’autres aussi qui sont attachés à leurs roi du Mohamed VI », a-t-il révélé. Très conscient des conséquences de l’instabilité régionale, Saoud Mekbel, lance comme un appel du cœur « Nous les algériens, on doit  laisser les querelles politique de côté et penser à l’intérêt du pays. On ne doit pas attendre la dernière minute pour agir et réagir, mais on doit anticiper les situations et rester très vigilants devant les situations », a-t-il indiqué.

Amar CHEKAR        

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Derniers articles