19 C
Alger
samedi 24 octobre 2020

Forêt : 41 millions d’arbres implantés dès octobre prochain

Doit Lire

Religion: Les associations et zaouias invités à consolider l’unité du peuple

Le conseiller du président de la République chargé des zaouias et des associations religieuses, Aissa Belakhdar, a appelé samedi à Alger à...

Cessez-le-feu en Libye: La france salue les parties concernées

La France salue la signature d’un accord de cessez-le-feu entre les Parties libyennes, a-t-on indiqué dans le site de l'ambassade de france...

Révision de la Constitution: L’Algérie nouvelle commence par le vote du 1 novembre 2020

Le Général de Corps d'Armée Saïd Chanegriha, Chef d'Etat-Major de l'Armée nationale populaire ANP a estimé, samedi à Oran, que la priorité...

Oran: 23 enfants opérés en chirurgie scoliotique

 Quelque 23 enfants et adolescents souffrant de scoliose, ont été opérés au cours de la période du confinement sanitaire, au niveau de...

Le programme national multisectoriel de reboisement à travers la plantation de 41 millions d’arbres à travers le territoire national sera lancé à partir du début du mois d’octobre prochain et s’étalera jusqu’au mois de mars 2020, a indiqué dimanche à Alger le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Cherif Omari.

Intervenant à l’occasion d’une réunion de mise en place du plan de route du programme national de reboisement, regroupant les représentants de plusieurs départements ministériels et d’institutions tels que la Direction générale des forêts DGF et le Groupe Génie rural GGR, le ministre a fait savoir que l’ensemble des mesures ont été mobilisées pour cette opération.Les mesures d’ordre logistique consistent en la mobilisation des pépinières à caractère public et privé, et la mise à disposition des plans, a précisé le ministre.Concernant les mesures organisationnelles, il s’agit de la mise en place d’un comité intersectoriel impliquant l’ensemble des secteurs concernés.De plus, une feuille de route de coordination entre les différents secteurs concernés a été mise en place et se déclinera au niveau local à travers des comités de pilotage sous l’égide des walis et animée par les conservateurs des forêts.Sans donner de chiffres sur le coût de l’opération, le ministre a fait savoir que les financements de ce programme proviendront des différents départements ministériels ainsi que d’autres secteurs tels que les opérateurs économiques dans un cadre solidaire.Selon M. Omari, l’objectif de ce programme national est de renforcer les espaces verts au niveau des villes et reboiser les zones touchés par les incendies l’été dernier au niveau des massifs forestiers.« C’est l’occasion de relancer le projet pionnier du barrage vert », a indiqué le premier responsable du secteur de l’Agriculture, relevant l’intérêt de s’appuyer sur les capacités techniques et scientifiques dont dispose l’Algérie, tout en mobilisant les moyens financiers au niveau national et international via les bailleurs de fonds internationaux. Il s’agit également de consolider la culture de l’écologie et de l’environnement auprès des citoyens, nécessitée notamment par les conditions actuelles des effets néfastes du changement climatique, a-t-il estimé.Concernant la relance du projet du barrage vert, le même responsable a fait savoir que son étude de réalisation « est prête », réalisée par le Bureau national d’études pour le développement rural BNEDER, affirmant que son département mobilise actuellement « l’ensemble des ressources pour la finalisation de la mise en place de ce programme.Pour rappel, une Commission nationale intersectorielle chargée de préparer et de suivre la grande campagne nationale de reboisement a été installée au début du mois en cours.Cette campagne, placée sous le slogan, un arbre pour chaque citoyen », s’inscrit dans le cadre des Objectifs de développement durable ODD de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture FAO.Le programme de cette campagne et la coordination de cette opération sont mis en œuvre et coordonnée par la Direction générale des forêts DGF, le Groupement d’ingénierie rurale, le Bureau national d’études pour le développement rural BNEDER, la Direction générale de la pêche DGP, les directions centrales du secteur de l’agriculture, outre des représentants des secteurs de l’Intérieur, de l’environnement, des affaires religieuses, de l’Enseignement supérieur, de l’éducation, de la formation professionnelle, de la jeunesse et des sports, de la solidarité et de la communication, en sus d’associations de la société civile, d’experts et techniciens du domaine.

S.F

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Religion: Les associations et zaouias invités à consolider l’unité du peuple

Le conseiller du président de la République chargé des zaouias et des associations religieuses, Aissa Belakhdar, a appelé samedi à Alger à...

Cessez-le-feu en Libye: La france salue les parties concernées

La France salue la signature d’un accord de cessez-le-feu entre les Parties libyennes, a-t-on indiqué dans le site de l'ambassade de france...

Révision de la Constitution: L’Algérie nouvelle commence par le vote du 1 novembre 2020

Le Général de Corps d'Armée Saïd Chanegriha, Chef d'Etat-Major de l'Armée nationale populaire ANP a estimé, samedi à Oran, que la priorité...

Oran: 23 enfants opérés en chirurgie scoliotique

 Quelque 23 enfants et adolescents souffrant de scoliose, ont été opérés au cours de la période du confinement sanitaire, au niveau de...

Transport: Un wagon de train chargé de phosphate déraille à Skikda

L'un des 15 wagons d'un train transportant le phosphate a déraillé vendredi, au lieu dit pont des cavaliers "Jisr El Foursane" dans...