23 C
Alger
lundi, septembre 28, 2020

La Banque d’Algérie expose les évolutions majeures des finances enregistrées en 2018

Doit Lire

Rentrée scolaire 2020-2021: Le ministère de l’éducation temporise

Le ministre de l'Education nationale, Mohamed Ouadjaout, a affirmé, dimanche à Alger, que la date de la rentrée scolaire 2020-2021 n'a pas...

Covid-19: 153 nouveaux cas 104 guérisons et 3 décès

Cent cinquante trois 153 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 104 guérisons et 3 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Chiens errants: 900 personnes enragées et 15 décès

Quelque 900 cas de rage, dont 15 décès, ont été enregistrés en Algérie en 2019, a révélé dimanche le chargé du programme...

La Banque d’Algérie BA a exposé lundi dans une note les évolutions majeures, enregistrées au second semestre et pour toute l’année 2018, de la conjoncture macro financière nationale à savoir les comptes extérieurs, les finances publiques, la situation monétaire, la liquidité bancaire, ainsi que l’inflation.S’agissant des réserves de change, la Banque centrale relève une contraction de l’ordre de 17,45 milliards dollars (mds USD), précisant qu’elle sont passées à 79,88 mds USD à fin décembre 2018, contre 97,33 mds USD à fin 2017.Cette contraction est « légèrement supérieure au déficit du solde global de la balance des paiements, en raison de l’effet de valorisation négative de près de 1,73 mds USD, lié à la dépréciation de l’euro vis-à-vis du dollar entre décembre 2017 et décembre 2018 », a expliqué la BA dans sa note.Pour ce qui est des recettes fiscales des hydrocarbures, la BA a relevé un montant de l’ordre de  2.755,2 milliards de dinars (mds DA), enregistré en 2018, contre 2.177,0 mds DA en 2017.Cette hausse de la fiscalité pétrolière, en contexte de quasi stabilité des recettes hors hydrocarbures, a porté les recettes budgétaires totales à 6.619,5 mds DA, contre 6.047,9 mds DA en 2017.Dans les recettes hors hydrocarbures, les dividendes de la BA ont atteint 1.000 mds DA, contre 919,8 mds DA en 2017, a relevé la même source, précisant que la hausse des dépenses en capital, qui passent de 2.631,5 mds DA à 3.078,0 mds DA, ont porté les dépenses totales à 7.842,6 mds DA en 2018, contre 7.389,3 mds en 2017, soit une augmentation de 6,1 %.Par ailleurs, la BA a fait savoir que le rythme annuel moyen de l’inflation, qui s’était accéléré durant douze (12) mois consécutifs jusqu’au mois de mars 2017 (7,07 %), s’était ralenti au cours du second trimestre de 2017 pour atteindre 5,59 % en décembre puis 4,33 % en avril 2018.        

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernières Articles

Rentrée scolaire 2020-2021: Le ministère de l’éducation temporise

Le ministre de l'Education nationale, Mohamed Ouadjaout, a affirmé, dimanche à Alger, que la date de la rentrée scolaire 2020-2021 n'a pas...

Covid-19: 153 nouveaux cas 104 guérisons et 3 décès

Cent cinquante trois 153 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 104 guérisons et 3 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Chiens errants: 900 personnes enragées et 15 décès

Quelque 900 cas de rage, dont 15 décès, ont été enregistrés en Algérie en 2019, a révélé dimanche le chargé du programme...

CAP sur la reprise de l’activité culturelle

La manifestation "La rentrée culturelle" réunissant le théâtre, les arts plastiques, la musique, la danse et le conte en plus de rencontres...