2 C
Alger
lundi 18 janvier 2021

Farouk Chiali à propos des lignes férroviaires: « Les données préliminaires ne correspondaient pas à la réalité. »

A lire

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Farouk Chiali, a affirmé, mercredi à Alger, l’impératif de développer le réseau ferroviaire parallèlement au réseau routier au service de la croissance de l’économie nationale. La croissance économique passe par le développement des routes et des moyens de transport, a déclaré le ministre du ministre de transport, devant les membres de la Commission des finances et du budget de l’APN. S’exprimant dans le cadre du débat du projet de loi portant règlement budgétaire 2017, farouk Chiali souligne que  » les réseaux des transports ferroviaires et routier doivent être complémentaires, aussi bien en termes de réalisation que de leur extension aux différentes régions du pays, pour mettre en évidence tous ces moyens au service d’une économie et d’un développement harmonieux, a-t-il dit. Concernant la réévaluation des projets, M. Chiali a précisé que dans certains cas, les études techniques sont inappropriées et dans d’autres cas, les projets sont volontairement sous-évalués pour en obtenir l’aval, puis les coûts sont revues à la hausse lors de la réalisation, car les données préliminaires ne correspondaient pas à la réalité, compliquant d’avantage l’opération de leur réévaluation. « Cette opération est en recul ces dernières années, d’autant que le ministère s’attèle à la réduire d’avantage, à travers l’élaboration d’études plus réalistes », a ajouté M chial qui fait savoir que réévaluer les projets, au fil du temps, de 10 à 15% est raisonnable, ce qui n’est pas propre uniquement à l’Algérie, mais ce qui est inadmissible, c’est la réévaluation faible des projets dans certains cas.

Ferhath Fekrach

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Derniers articles