18 C
Alger
samedi 24 octobre 2020

Entreprise: la protection des cadres en danger

Doit Lire

Histoire: Le moudjahid Larbi Allahoum n’est plus

Le moudjahid Larbi Allahoum est décédé, mercredi, à l'âge de 92 ans.APS. Né en 1928 à M'sila, le défunt...

Cadastre-Conservation foncière: Les deux organsimes fusionnés

Le directeur général du domaine national DGDN, Djamel Khaznadji a fait savoir mercredi à Alger que ses services préparaient un texte réglementaire...

Covid19: 252 nouveaux cas 136 guérisons et 7 décès

Deux cent cinquante-deux 252 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 136 guérisons et 7 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Béjaia-Seddouk : 140 employés sans paies depuis 15 mois

Fermée depuis 7 jours,la briqueterie Seddouk, sise au village Akhenak situé à quelques kilomètres du chef-lieu de la commune et daïra agonise....

L’orale parte, l’écrit reste. L’histoire remonte à quelques mois de l’année 2019. Limogé de son poste, Mohamed Lefhel, (Pseudonyme) P-DG, d’un important groupe industriel à Alger raconte son calvaire.  « Je fais partie d’une liste de 28 personnes qui sont limogé arbitrairement en 10 mois. Je reçois des ordres de ma hiérarchie par téléphone pour limoger des cadres et des chefs de services sans motifs et sans écrits. Lorsque j’ai exigé des écrits et des motifs pour laisser des traces et me protéger aussi devant la loi, la issaba  a décidé de me limoger, et ce, après avoir relevé la situation de l’entreprise de production qui était à bord de l’asphyxie », déplore notre source qui s’exprime sous l’anonymat. Tout en évitant la médiatisation de son affaire, notre source poursuit son témoignage accablant sans remords de consciences « Je leurs dit que je suis un bon exécutant mais à condition que ce soit par écrits », dit-il, tout en ajoutant que c’est une véritable purge qu’ils ont fait  contre les meilleurs éléments de l’entreprise. « On dirais qu’on veut casser le groupe et s’approprier de tous ses moyens d’une manière ou d’une autre », s’est-il indigné. Le chef hiérarchique un responsable fantoche,  coureur de jupon et sans personnalité,  selon notre source, a pris en mains une liste de 28 personnes entre les cadres, chefs de services et employés à limoger  pour les remplacer par d’autres de son choix. Un comportement indigne qui touche belle et bien d’autres entreprises et organismes privés ou publics.

La loi du téléphone

« Chaque fois que je reçois un ordre par téléphone pour écarter des personnes injustement, je réponds que tant que je suis responsable dans cette entreprise, personne ne sera licencié sans motif et sans laisser de trace », affirme-t-il. Bien conscient de ce qu’il avance, notre source avertie. « Tant que mon prédécesseur qui a été parachuté, c’est toute l’entreprise qui va s’écrouler d’ici quelques mois ».  « Je sais de quoi je parle », a-t-il souligné. Ecœuré par le comportement irresponsable de sa hiérarchie directe, notre source souligne qu’il n’est pas le seul à subir cette situation où règnent la médiocrité et la malhonnêteté des gens. « Le comble c’est qu’il y a d’autres responsables qui cèdent facilement pour garder leurs postes au dépend des intérêts des entreprises ». Munis d’un CV, comme un simple ouvrier qui cherche du travail pour nourrir ses enfants, ce P-DG  a déposé une requête  en bonne et due forme auprès de l’inspection de travail de l’arrondissement qui relève de Cheraga à Alger, afin de réclamer ses droits. Toute en écartant toute médiatisation de son cas pour éviter des représailles, ce P-DG, touché dans son amour propre garde espoir et qui a créé plus de 100 emplois en 2 ans, révèle à demi-mot. « On m’a promis de me rétablir dans mon poste de travail ». « J’attends de reprendre sans faire du bruit ». Le cas de cette compétence qui a fait ses preuves, reflète la situation des centaines si ce n’est des milliers des cadres qui prennent le mal en patience. Le silence qui tue.

 F.F        

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Histoire: Le moudjahid Larbi Allahoum n’est plus

Le moudjahid Larbi Allahoum est décédé, mercredi, à l'âge de 92 ans.APS. Né en 1928 à M'sila, le défunt...

Cadastre-Conservation foncière: Les deux organsimes fusionnés

Le directeur général du domaine national DGDN, Djamel Khaznadji a fait savoir mercredi à Alger que ses services préparaient un texte réglementaire...

Covid19: 252 nouveaux cas 136 guérisons et 7 décès

Deux cent cinquante-deux 252 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 136 guérisons et 7 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Béjaia-Seddouk : 140 employés sans paies depuis 15 mois

Fermée depuis 7 jours,la briqueterie Seddouk, sise au village Akhenak situé à quelques kilomètres du chef-lieu de la commune et daïra agonise....

Biens immobiliers: Les paramètres de cessions des valeurs vénales fixés

Les paramètres de détermination de la valeur vénale dans le cadre de la cession des biens immobiliers appartenant à l'Etat et des...