21 C
Alger
vendredi 23 octobre 2020

Enseignement supérieur: Chem’s Eddine chitour lance 7 pôles d’excellence

Doit Lire

Histoire: Le moudjahid Larbi Allahoum n’est plus

Le moudjahid Larbi Allahoum est décédé, mercredi, à l'âge de 92 ans.APS. Né en 1928 à M'sila, le défunt...

Cadastre-Conservation foncière: Les deux organsimes fusionnés

Le directeur général du domaine national DGDN, Djamel Khaznadji a fait savoir mercredi à Alger que ses services préparaient un texte réglementaire...

Covid19: 252 nouveaux cas 136 guérisons et 7 décès

Deux cent cinquante-deux 252 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 136 guérisons et 7 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Béjaia-Seddouk : 140 employés sans paies depuis 15 mois

Fermée depuis 7 jours,la briqueterie Seddouk, sise au village Akhenak situé à quelques kilomètres du chef-lieu de la commune et daïra agonise....

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Chems Eddine Chitour, a annoncé, dimanche à Alger, un projet de création prochaine de 7 pôles d’excellence universitaire, soulignant que la charte éthique de l’université entrera en vigueur en septembre prochain.Dans une déclaration à la presse en marge de la réunion gouvernement-walis, M. Chitour a déclaré que ces 7 pôles d’excellence accueilleront ceux parmi les étudiants qui ont de hautes qualifications et qui seront choisis sur concours. Tout en précisant que l’Algérie a un besoin annuel de quelque 20.000 diplômés universitaires ayant des compétences élevées, le ministre a indiqué que les premières spécialités de ces pôles concerneront le droit, l’économie, la technologie, les mathématiques et l’intelligence artificielle, ajoutant que les futurs diplômés « sont l’avenir du pays. Par ailleurs, M. Chitour a souligné la nécessité de « changer le mode de fonctionnement » de l’université et « reconsidérer les programmes d’études, annonçant que la charte d’éthique de l’université entrera en vigueur en septembre prochain. Cette charte définira le cadre de coexistence au sein de l’université et les relations entre les étudiants, l’enseignant et l’administration, tout en viellant à mettre à l’abri l’enseignant des injonctions de l’administration, a-t-il détaillé. M. Chitour a ajouté que « la priorité est de rétablir le statut de l’enseignant », préconisant, à cette effet, de revoir le mode de gestion au sein de l’université pour mettre fin au chevauchement qui existe entre l’administration et l’enseignement pédagogique. S’agissant de l’utilisation de l’anglais à l’université, le ministre mis l’accent sur la nécessité de l’intégration de cette langue dans toutes les filières, soulignant la possibilité de préparer des thèses de doctorat en anglais à partir de septembre prochaine.

A.S

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Histoire: Le moudjahid Larbi Allahoum n’est plus

Le moudjahid Larbi Allahoum est décédé, mercredi, à l'âge de 92 ans.APS. Né en 1928 à M'sila, le défunt...

Cadastre-Conservation foncière: Les deux organsimes fusionnés

Le directeur général du domaine national DGDN, Djamel Khaznadji a fait savoir mercredi à Alger que ses services préparaient un texte réglementaire...

Covid19: 252 nouveaux cas 136 guérisons et 7 décès

Deux cent cinquante-deux 252 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 136 guérisons et 7 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Béjaia-Seddouk : 140 employés sans paies depuis 15 mois

Fermée depuis 7 jours,la briqueterie Seddouk, sise au village Akhenak situé à quelques kilomètres du chef-lieu de la commune et daïra agonise....

Biens immobiliers: Les paramètres de cessions des valeurs vénales fixés

Les paramètres de détermination de la valeur vénale dans le cadre de la cession des biens immobiliers appartenant à l'Etat et des...