16 C
Alger
dimanche 17 janvier 2021

Energie: Attar insiste sur la nécéssité de l’usage du GPLc

A lire

Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, a souligné lundi à Alger l’urgence d’accélérer l’usage du GPLc pour les voitures à travers des mesures administratives et juridiques incitatives, en levant les contraintes entravant ce processus.

« Il est impératif d’améliorer et d’ accroître, dans |’immédiat, l’usage du GPLc en rénovant aussi bien les conditions d’accès à ce carburant, que les motivations susceptibles d‘encourager le recours à ce carburant, à travers une nouvelle réglementation », a déclaré M. Attar lors d’un point de presse en marge d’une réunion sur les carburants propres, tenue conjointement avec le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems-Eddine Chitour. Le ministre a affirmé que l’opération de l’introduction du GPLc a commencé en 1983, notant cependant qu’il y a des blocages juridiques et des lourdeurs administratives qui entravent l’utilisation de ce carburant propre. Il a soulevé, entre autres, le problème de stationnement pour les véhicules qui roulent au GPLc à qui on interdit l’accès aux parcs de stationnement en sous-sol suite à une consigne de sécurité imposée depuis les années 1990. Selon ses propos, il faut une réglementation pour annuler cette mesure, assurant par ailleurs que le problème de sécurité ne se pose plus actuellement avec l’évolution technologique. Il a également évoqué le fonds de soutien pour l’encouragement des usagers du GPLc, qu’il faudrait relancer, affirmant que l’Etat supporte 50% du coût de la conversion des véhicules en GPLc. Cette réunion, a regroupé des responsables de Sonatrach, de Sonelgaz et de Naftal pour débattre des actions à mettre en ouvre afin de promouvoir les carburants propres tels le GPLc et le gaz naturel carburant GNC.

Nassima ADLI

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Derniers articles