22 C
Alger
samedi 24 octobre 2020

Education: le SOS d’une enseignante

Doit Lire

Religion: Les associations et zaouias invités à consolider l’unité du peuple

Le conseiller du président de la République chargé des zaouias et des associations religieuses, Aissa Belakhdar, a appelé samedi à Alger à...

Cessez-le-feu en Libye: La france salue les parties concernées

La France salue la signature d’un accord de cessez-le-feu entre les Parties libyennes, a-t-on indiqué dans le site de l'ambassade de france...

Révision de la Constitution: L’Algérie nouvelle commence par le vote du 1 novembre 2020

Le Général de Corps d'Armée Saïd Chanegriha, Chef d'Etat-Major de l'Armée nationale populaire ANP a estimé, samedi à Oran, que la priorité...

Oran: 23 enfants opérés en chirurgie scoliotique

 Quelque 23 enfants et adolescents souffrant de scoliose, ont été opérés au cours de la période du confinement sanitaire, au niveau de...

Fouzia Chami, enseignante principale au lycée Amara Rachid à Ben Aknoun Alger revient sur son calvaire qui interpelle la conscience des responsables du ministère de l’éducation nationale et l’académie d’Alger. Sa situation reflète celle des milliers d’enseignantes et d’enseignants qui souffrent dans le silence à des degrés différents.  » Mes élèves sont restés sans professeur de Français depuis le 15 janvier 2020. Date de mon départ. On m’a interdit même l’accès au lycée pour réclamer. J’ai demandé trois possibilité pour changer, sur les trois demandes, ils ont accépté la démission, sans m’écouter ni chercher à connaitre les raisons qui m’ont poussée à la démission. » Je me demande comment  ils réfléchissent en me poussant jusqu’à déposer ma démission après avoir été recruté au mois de septembre 2019.  Trois mois après, je me retrouve au chômage ». Est-ce que parceque je suis célibataire ? Est-ce parceque je suis venu d’une autre wilaya ?. Je ne sais pas pourquoi on m’a fait cela.  Les élèves laissés à leurs sorts. Ils m’ont sacrifié pour avoir réclamé de faire régner la discipline au sein de la classe, regrette-t-elle. Mme Chami poursuit  » au lieu de convoquer l’élève et ses parents pour faire respecter la discipline et le respect de l’enseignante principale que je suis,  on m’a poussé à la démission à contre cœur. J’ai demandé 3 possibilités à commencer par le changement de la classe et ou le rappel a la discipline avant la démission  » a-t-elle déploré. Ils ont accepté ma démission. Elle a déposé sa démission le 14 janvier 2020. L’acceptation de sa démission a été notifiée le 15 janvier. Ca explique tout en quelques mois. Document a l’appui. Victime de complicité entre la parente de l’élève et le silence de l’administration qui a pris la mauvaise décision, au point de laisser les élèves sans professeur et plus un chômeur dans le secteur après 9 ans d’expérience, Mme Chami licenciée en langue française avec de brillants résultats durant toutes ses scolarités. Les bultin qu’elle exhibe, montre si bien la qualité et la discipline de cette enseignante qui souffre chaque jour un peu plus. «  Chaque jour, je meurs un peu plus. Je n’ai pas à qui me plaindre. Sauf la presse. On n’a pas voulu ni m’écouter, ni me recevoir pour réclamer la moindre des choses », regrette-t-elle. Pis encore, Co locatrice comme toutes les personnes qui travaillent hors wilayas, elle n’a pas même de quoi payer sa location en plus de la pression exercée contre elle pour le paiement. «  Je suis enseignant, je suis digne de ma personne, de ma famille et de mon pays. Je ne veux pas et je ne peux dévier et salir ma personne et toute mon existence a cause de cette situation que je n’ai pas choisi. J’ai jute réclamé la discipline au sein de la classe et j’ai subi les pire pressions de ma vie », déplore-t-elle.   Cette enseignante principale pense toujours à ses élèves et sa situation qui ne s’est dégradé moralement rien que pour avoir crié sa douleur contre l’injustice et l’arbitraire dans son lieu de travail. Un cas parmi tant d’autres à suivre et rétablir dans leurs droits dignité et citoyenneté à part entière.

O.C

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Religion: Les associations et zaouias invités à consolider l’unité du peuple

Le conseiller du président de la République chargé des zaouias et des associations religieuses, Aissa Belakhdar, a appelé samedi à Alger à...

Cessez-le-feu en Libye: La france salue les parties concernées

La France salue la signature d’un accord de cessez-le-feu entre les Parties libyennes, a-t-on indiqué dans le site de l'ambassade de france...

Révision de la Constitution: L’Algérie nouvelle commence par le vote du 1 novembre 2020

Le Général de Corps d'Armée Saïd Chanegriha, Chef d'Etat-Major de l'Armée nationale populaire ANP a estimé, samedi à Oran, que la priorité...

Oran: 23 enfants opérés en chirurgie scoliotique

 Quelque 23 enfants et adolescents souffrant de scoliose, ont été opérés au cours de la période du confinement sanitaire, au niveau de...

Transport: Un wagon de train chargé de phosphate déraille à Skikda

L'un des 15 wagons d'un train transportant le phosphate a déraillé vendredi, au lieu dit pont des cavaliers "Jisr El Foursane" dans...