14 C
Alger
samedi 23 janvier 2021

Droits de l’homme: La politique indépendante de l’Algérie dérange le Parlement Europeen

A lire

Le président du Conseil national des droits de l’Homme CNDH, Bouzid Lazhari a affirmé, lundi à Alger, que la décision politique indépendante de l’Algérie dérange plusieurs parties étrangères qui utilisent les droits de l’Homme comme prétexte pour justifier leurs vaines tentatives d’imposer leur agenda.

En réaction au contenu de la résolution du Parlement européen PE sur la situation des droits de l’Homme en Algérie, M. Lazhari a souligné que « la décision politique indépendante de l’Algérie dérange plusieurs parties étrangères qui utilisent les droits de l’Homme comme prétexte pour justifier leurs vaines et récurrentes tentatives d’imposer leur agenda en Algérie et d’ébranler sa stabilité, ajoutant que la mission de ces parties est difficile, voire impossible face à l’adhésion du peuple algérien autour des institutions de l’Etat, en sus de l’application de l’Algérie de ses engagements nationaux et internationaux.M. Lazhari a souligné que ces parties étrangères sont intriguées depuis quelques années par l’adhésion du peuple algérien autour de son Armée nationale populaire ANP, digne héritière de l’Armée de libération nationale ALN qui accomplit ses missions constitutionnelles dans la protection des frontières et de la souveraineté nationale, se disant étonné que le parlement européen ne se soit pas manifesté face à la campagne attentatoire au Prophète QLSSSL et aux violations des droits de l’Homme au Sahara Occidental et en Palestine, et devant les pratiques arbitraires contre des manifestants pacifiques dans plusieurs capitales européennes, comme Paris France.

Ferhath Fekrach

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Derniers articles