7 C
Alger
samedi 16 janvier 2021

Droits de l’homme: Bouzid Lazhari défend son institution

A lire

Le président du Conseil national des droits de l’homme CNDH, Bouzid Lazhari a affirmé mercredi à Alger que l’Algérie était fermement attachée à la préservation des droits de l’Homme, soulignant que la résolution du parlement européen n’était pas objective en ce sens que la déclaration du 1er novembre 1954 est un document fondateur en la matière.

S’exprimant lors d’une conférence organisée en partenariat avec le Rassemblement pour le nouveau processus, sous le thème droits de l’homme: objectivité et politisation, M. Lazhari a précisé que l’Algérie est fermement attachée à la préservation des droits de l’Homme, d’autant qu’elle a payé un lourd tribut pour se débarrasser de la colonisation ». Il a souligné, dans ce cadre, que la déclaration du 1er novembre était un document de référence en matière de droits de l’homme, en ce sens qu’il repose sur la décolonisation et l’approfondissement de l’égalité et des libertés, lesquels sont les fondements et les principes des droits de l’homme dans le monde. Rappelant le discours du Président Tebboune en date du 19 décembre 2019 qui a placé les droits de l’homme au centre de ses intérêts, le président du CNDH a souligné que la dernière Constitution a renforcé les droits des citoyens, toutes franges confondues.

Amar CHEKAR/APS

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Derniers articles