Partis politiques et associations croient au dialogue de Gaid Salah

0
171

Les formations politiques ont été unanimes quant à l’importance de la consécration du dialogue constructif entre les différents partenaires pour sortir de la crise que traverse le pays, tel qu’énoncé mardi dans le discours du Général de corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire ANP, mais les approches sont mitigées concernant les mécanismes de sa concrétisation.

Dans ce cadre, le Secrétaire général du parti Front de libération nationale FLN, Djemai Mohamed, a valorisé l’appel du vice-ministre de la Défense nationale durant sa visite à la 6ème région militaire à Tamanrasset, aux forces et personnalités nationales à un dialogue sérieux pour résoudre la crise et organiser l’élection présidentielle.Intervenant à l’occasion de l’installation des commissions de discipline et de prospective du parti, M. Djemaï a qualifié ce dialogue de « bouée de sauvetage » car reposant, a-t-il dit, sur l’impératif de consolider les fondements de l’Etat et de mettre la souveraineté nationale entre les mains du peuple. A cet effet, le FLN a appelé le peuple à « l’adhésion autour de son Armée en vue de résoudre cette crise et faire face à ceux qui prônent la transition ».  De son côté, le parti Talaie El Houriat a salué cet appel au dialogue, « en tant qu’approche et voie incontournables pour sortir le pays de cette impasse, le qualifiant de « nécessité impérieuse et absolue ».Soulignant que le dialogue « s’inscrit globalement dans la ligne de l’attachement actuel à aplanir la voie pour sortir de la crise à moindres coûts pour le pays aux plans politique, sécuritaire, économique et social », le parti de Benflis indique que le discours de Gaïd Salah précise clairement les données essentiels du dialogue proposé et mettant en place son cadre et en définissant son objectif et ses modalités.

Amar CHEKAR

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here