15 C
Alger
vendredi 27 novembre 2020

Covid-19: le FMI songe à l’après confinement

Doit Lire

Said bouhadja, le militant honnête le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire de ceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de...

Said bouhadja, le militant et le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire deceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de faire...

Algérie62 rend hommage à Saïd Bouhadja

Ami de la presse nationale avec qui il entretient une relation d’amitié remarquable depuis qu’il était chargé de communication de l’ex parti...

Corruption: Un autre ministre dans le collimateur de la justice

 Abdelkader Ouali, ancien ministre des travaux publics et des ressources en eau, rapellé par ses actes de gestion. La justice ne pardonne...

Garantir le fonctionnement des secteurs essentiels, éviter les perturbations économiques excessives, fournir suffisamment de ressources aux personnes touchées par la crise, maintenir le commerce et de la coopération au niveau international, telles sont les principales recommandations du Fonds Monétaire International FMI aux pays qui luttent contre la pandémie COVID-19.

Le rythme du redressement dépend dans une large mesure des mesures qui ont été prises pendant la crise, selon des experts du FMI. Les experts ont noté qu’il sera difficile aussi de promouvoir la reprise, notamment parce que les dettes publiques seront plus élevées et que de nouveaux pans de l’économie seront peut-être sous le contrôle de l’Etat.Cependant ils ont souligné qu’un succès relatif dans la première phase garantira que la politique économique pourra de nouveau fonctionner normalement. Et d’ajouter que c’est un défi majeur pour les pays avancés où l’Etat peut financer facilement une hausse extraordinaire des dépenses alors même que les recettes diminuent. Le défi est plus grand encore pour les pays à faible revenu et les pays émergents qui font face à des fuites de capitaux,ces pays auront besoin de dons et de financements de la communauté internationale, ont-ils avancé.Les experts ont noté que contrairement à d’autres ralentissements économiques, la baisse de la production pendant la crise actuelle ne tient pas à la demande, ajoutant que c’est une conséquence inévitable des mesures qui sont prises pour limiter la propagation de la maladie. Ils ont préconisé dans ce cadre de garantir le fonctionnement des secteurs essentiels, accroître les ressources consacrées au dépistage et au traitement de la COVID-19, maintenir les soins de santé réguliers, la production et la distribution des produits alimentaires, ainsi que les infrastructures et les services publics essentiels.Il s’agit également de veiller à ce que les travailleurs ne perdent pas leur emploi, à ce que les locataires et les propriétaires de logement ne soient pas expulsés, à ce que les entreprises évitent la faillite, et à ce que les réseaux commerciaux soient préservés.Les experts ont appelé à fournir suffisamment de ressources aux personnes touchées par la crise, soulignant que les ménages qui perdent leurs revenus directement ou indirectement en raison des mesures de confinement auront besoin de l’aide de l’Etat. Ce soutien doit aider les gens à rester à la maison tout en conservant leur emploi.Ils ont recommandé par ailleurs d’éviter des perturbations économiques excessives, de préserver le réseau de relations entre les travailleurs et les employeurs, les producteurs et les consommateurs, ainsi que les prêteurs et les emprunteurs, afin que l’activité redémarre réellement lorsque l’urgence médicale diminue.Les experts ont préconisé aux pouvoirs publics de fournir une aide exceptionnelle aux entreprises privées, y compris des subventions salariales, en l’assortissant de conditions appropriées. Il faudra gérer plusieurs arbitrages, si des transferts ou des prêts bonifiés sont accordés à une grande entreprise, ils doivent être subordonnés au maintien de l’emploi et à la limitation de la rémunération des dirigeants, des dividendes et des rachats d’actions, ont-ils avancé. Ces mesures prises à l’échelon national doivent être étayées par le maintien du commerce et de la coopération au niveau international, qui sont essentiels pour vaincre la pandémie et optimiser les chances d’un redressement rapide ont appuyé les experts.

N.A/APS

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Said bouhadja, le militant honnête le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire de ceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de...

Said bouhadja, le militant et le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire deceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de faire...

Algérie62 rend hommage à Saïd Bouhadja

Ami de la presse nationale avec qui il entretient une relation d’amitié remarquable depuis qu’il était chargé de communication de l’ex parti...

Corruption: Un autre ministre dans le collimateur de la justice

 Abdelkader Ouali, ancien ministre des travaux publics et des ressources en eau, rapellé par ses actes de gestion. La justice ne pardonne...

Sahara Occidentale-Maroc: L’Union Africaine interpellée pour punire le Makhzen

La République arabe sahraouie démocratique RASD a appelé de nouveau, l’Union africaine UA à prendre des mesures plus fermes face à la...