Covid 19- Bouira: Le personnel de l’EPH Mohammed Boudiaf déplore la dégradation de la situation

0
577

Le personnel médical du service des urgences de l’hôpital « Mohammed Boudiaf » de Bouira, a débrayé durant la matinée d’hier, afin de protester contre le manque de moyens de protection contre le virus du Covid-19 et aussi le manque des effectifs affectés au niveau de ce service. D’après une déclaration des protestataires, qui ont également tenu un sit-in devant le bâtiment des urgences, pas moins de 50% des effectifs des paramédicaux de l’hôpital, a été affecté au service Covid-19, ce qui a provoqué un important manque dans le reste des services de l’hôpital, et plus particulièrement au niveau des urgences médicales. Par ailleurs, les protestataires ont aussi dénoncé une gestion ‘’anarchique at chaotique’’ de la crise liée au Covid-19 au niveau de cet établissement hospitalier, mais aussi ‘’l’absence de volonté chez l’administration’’ de solutionner les problèmes de manque des effectifs et des moyens de lutte contre cette maladie, malgré l’insistance du personnel médical et les propositions formulées depuis le mois de mars dernier. Une gestion, qui selon les plaignants, contribue à la dégradation des conditions de travail et d’accueil des patients, mais aussi ‘’expose’’ les médecins et les infirmiers à divers risques, dont la contamination au corona virus, puisque selon nos interlocuteurs, 06 personnes du personnel médical, sont infectés par ce virus et hospitalisés. Dans le même sillage, les protestataires ont aussi dénoncé, la multiplication des pressions et la grande surcharge dont ‘ils souffrent, au sein du service des urgences. Une situation essentiellement due, selon-eux, à la mauvaise gestion du service et au manque des effectifs.    Enfin, les protestataires ont réclamé une refonte de la politique de gestion de l’hôpital, et plus particulièrement l’approche de gestion de la crise et du service Covid-19, notamment à travers l’association du personnel médical et de ses représentants, dans le processus de gestion.    

Oussama Khitouche     

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici