21 C
Alger
jeudi 1 octobre 2020

Corruption: le verdict de la justice sera connu mardi

Doit Lire

RCD: Mohcine Belabbes ne s’est pas présenté à la commission discipline de l’APN

Mohcine Belabbes, président du RCD a refusé de se présenter aujourd’hui 30 septembre 2020 devant la commission de discipline de l’APN, afin...

Eléction présidentielle Américaine: Joe Biden et Donald Trump face aux électeurs USA

Le premier débat pour l'élection présidentielle américaine s'est tenu dans la nuit de mardi à mercredi à Cleveland Ohio, dans un climat...

Réforme économique: Le diplomate britanique Lord Richard Risby éstime que l’Algérie a fait un pas en avant

L’Algérie a amorcé une étape de changement positif, grâce aux nouvelles réformes introduites récemment, a estimé, mercredi, Lord Richard Risby, l’Envoyé du...

Covid 19: 162 nouveaux cas 111 guérisons et 8 décès

Cent soixante-deux 162 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 111 guérisons et 8 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en...

Le tribunal de Sidi M’hamed rendra, mardi, son verdit dans l’affaire de montage de véhicules dans laquelle sont impliqués d’anciens responsables, dont les anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal ainsi que des hommes d’affaires poursuivis pour dilapidation de deniers publics, octroi d’indus avantages, abus de fonction et financements occultes de la campagne électorale de l’ex-président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

L’affaire du montage automobile a engendré une perte financière considérable au Trésor public estimée à 128 milliards et 983 millions de da, selon les informations révélées lors de ce procès qui a duré quatre jours.Le procureur de la République avait requis une peine de 20 ans de prison ferme contre les deux anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal ainsi que l’ancien ministre de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb en fuite avec émission d’un mandat d’arrêt international.Ces pertes sont reprochées à trois opérateurs poursuivis dans l’affaire, à savoir Mazouz Ahmed, Larbaoui Hassan et Bairi Mohamed. La société Mazouz de montage de véhicules et de camions est à l’origine de 39 milliards de DA de pertes, l’opérateur Larbaoui Hassan plus de 87 milliards de DA et le groupe IVAL de Bairi Mohamed plus d’un milliard de DA, selon le Trésor public. Le procureur de la République a expliqué que les pratiques relatives à l’investissement dans le domaine du montage automobile, étaient basées sur le népotisme et le favoritisme d’un opérateur à un autre sans aucun motif légal, ce qui a élargi le fossé entre le peuple et ses institutions.

Y.B

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

RCD: Mohcine Belabbes ne s’est pas présenté à la commission discipline de l’APN

Mohcine Belabbes, président du RCD a refusé de se présenter aujourd’hui 30 septembre 2020 devant la commission de discipline de l’APN, afin...

Eléction présidentielle Américaine: Joe Biden et Donald Trump face aux électeurs USA

Le premier débat pour l'élection présidentielle américaine s'est tenu dans la nuit de mardi à mercredi à Cleveland Ohio, dans un climat...

Réforme économique: Le diplomate britanique Lord Richard Risby éstime que l’Algérie a fait un pas en avant

L’Algérie a amorcé une étape de changement positif, grâce aux nouvelles réformes introduites récemment, a estimé, mercredi, Lord Richard Risby, l’Envoyé du...

Covid 19: 162 nouveaux cas 111 guérisons et 8 décès

Cent soixante-deux 162 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 111 guérisons et 8 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en...

Téléphonie Mobiles: L’autorité de régulation sanctionne Mobilis, Djezzy et Ooredoo

L'Autorité de régulation de la poste et des communications électroniques ARPCE a annoncé, mercredi dans un communiqué, avoir prononcé des sanctions pécuniaires...