Corruption: Bouchouareb écope 20 ans de prison ferme

0
126

Le tribunal de Sidi M’hamed Alger a prononcé, mardi, des peines allant de l’acquittement à 20 ans de prison ferme assorties d’amendes allant de 100.000 DA à deux 2 millions de DA à l’encontre d’anciens ministres et hommes d’affaires impliqués dans l’affaire de montage automobile qui a causé une perte de plus de 128 milliards de DA au Trésor public.

Le juge a d’abord condamné par contumace l’ancien ministre de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb, contre lequel un mandat d’arrêt international a été lancé, à une peine de 20 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un 1 million de DA pour octroi d’indus avantages, abus de fonction, dilapidation volontaire de deniers publics, blanchiment d’argent et fausse déclaration. L’ancien Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a quant à lui, été condamné à une peine de 15 ans de prison ferme assortie d’une amende de deux 2 millions de DA pour les même charges retenues contre Bouchouareb, avec la confiscation de tous ses biens saisis, l’obligation pour lui de restituer le profit illicite, qu’il soit chez ses ascendants, descendants ou parents par alliance, et sa privation de ses droits civils et politiques.Pour sa part, l’ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a écopé d’une peine de 12 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un 1 million DA pour octroi d’indus avantages lors de la passation de marchés, abus de fonction , dilapidation volontaire de deniers publics », fausse déclaration et participation au financement occulte de la campagne électorale de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika. Le tribunal a également ordonné à Sellal la restitution du profit illicite même s’il se trouve chez ses ascendants, descendants ou parents par alliance. La même juridiction a, par ailleurs, condamné l’ancien ministre de l’Industrie, Youcef Yousfi, à une peine de 10 ans de prison ferme assortie d’une amende de 500.000 DA pour octroi d’indus avantages lors de la passation de marchés, abus de fonction et « dilapidation volontaire de deniers publics. La même peine a été infligée à l’ancien ministre de l’Industrie, Mahdjoub Bedda, pour des charges analogues.

A.S

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here