12 C
Alger
mardi 24 novembre 2020

Commémoration:Google revisite la mémoire du plasticien Mohamed Khadda

Doit Lire

BEA-FGAR: Convention de garantie des crédits accordés aux PME

La Banque Extérieure d’Algérie BEA et le Fonds de garantie des crédits aux PME FGAR ont signé une convention-cadre permettant aux petites...

Covid 19: 1133 nouveaux cas 649 guérisons et 15 décès

Mille cent trente trois 1133 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 649 guérisons et 15 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Justice-Covid19: Plusieurs affaires pénales reportées en raison de la contaminations d’avocats

Le report de plusieurs affaires pénales dont les procès étaient programmés au niveau de plusieurs juridictions intervient à la demande de la...

Marché du pétrole: Le besoin estimé à 104 millions b/j d’ici 2025

La demande mondiale de pétrole devrait atteindre près de 104 millions de barils par jour d’ici 2025, a indiqué le Secrétaire général...

Google a célébré, samedi, le 90e anniversaire de la naissance du plasticien et sculpteur algérien Mohammed Khadda, né le 14 mars 1930 dans la ville de Mostaganem et décédé le 4 mai 1991, à l’âge de 61 ans.

Le moteur de recherche a présenté un portrait de l’artiste avec plume à la main, comme si le défunt dessinait les lettres du moteur en utilisant la technique de la graphie arabe dont il disait un jour qu’il n’employait pas ces belles lettres comme thème figé, mais qu’il les présentait dans ses œuvres d’une façon vivante. D’un simple clic, les internautes surfant sur le moteur de recherches Google, peuvent désormais accéder aux sites web abordant les œuvres et la vie de l’artiste et sculpteur considéré comme l’un des fondateurs de l’art plastique algérien moderne et parmi l’un des innovateurs arabes les plus importants. L’artiste qui est un des piliers du groupe Aouchem, a travaillé sur le legs culturel et civilisationnel algérien et africain et réalisé des affiches de pièces théâtrales et des décors. Outre les toiles, feu Khadda a laissé deux œuvres, la 1e intitulée eléments pour un art nouveau, Alger, 1972 et la second intitulée feuillets épars liés 1983. Autodidacte, le défunt fut parmi les membres fondateurs de l’Union nationale des arts plastiques, ayant contribué à l’animation du mouvement culturel tout au long de son parcours artistique. Feu Khadda a laissé plusieurs œuvres, environ 130 toiles. Le Musée public national des beaux-arts à Alger a consacré au défunt artiste, un pavillon comprenant un nombre de ses œuvres. Il convient de rappeler que le moteur de recherches Google a déjà honoré des artistes algériens, parmi lesquels, la grande écrivaine Assia Djebar en 2017, à l’occasion du 81e anniversaire de sa naissance et l’artiste Baya Mahieddine, en décembre 2018, à l’occasion de son 87e anniversaire de naissance. Google a célébré, le 5 juillet 2018, le 56e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, en affichant sur sa page, l’emblème de l’Algérie.

M.K

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

BEA-FGAR: Convention de garantie des crédits accordés aux PME

La Banque Extérieure d’Algérie BEA et le Fonds de garantie des crédits aux PME FGAR ont signé une convention-cadre permettant aux petites...

Covid 19: 1133 nouveaux cas 649 guérisons et 15 décès

Mille cent trente trois 1133 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 649 guérisons et 15 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Justice-Covid19: Plusieurs affaires pénales reportées en raison de la contaminations d’avocats

Le report de plusieurs affaires pénales dont les procès étaient programmés au niveau de plusieurs juridictions intervient à la demande de la...

Marché du pétrole: Le besoin estimé à 104 millions b/j d’ici 2025

La demande mondiale de pétrole devrait atteindre près de 104 millions de barils par jour d’ici 2025, a indiqué le Secrétaire général...

Mohand Azzoug: « Les familles ne doivent pas se laisser emporter par des problèmes d’héritages »

Mohand Azzoug, directeur de l’orientation et de l’enseignement du Coran au ministère des Affaires religieuses et des wakfs, répond à quelques questions...