23 C
Alger
lundi, septembre 28, 2020

CHU/Sida: des centres régionaux pour réduire la pression

Doit Lire

Rentrée scolaire 2020-2021: Le ministère de l’éducation temporise

Le ministre de l'Education nationale, Mohamed Ouadjaout, a affirmé, dimanche à Alger, que la date de la rentrée scolaire 2020-2021 n'a pas...

Covid-19: 153 nouveaux cas 104 guérisons et 3 décès

Cent cinquante trois 153 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 104 guérisons et 3 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Chiens errants: 900 personnes enragées et 15 décès

Quelque 900 cas de rage, dont 15 décès, ont été enregistrés en Algérie en 2019, a révélé dimanche le chargé du programme...

Le directeur de la Santé et de la Population d’Oran a préconisé de redynamiser les centres régionaux de référence en matière de prise en charge des personnes atteintes du VIH Sida afin de réduire la pression sur le Centre Hospitalo-universitaire de la wilaya. 

Interrogé par l’APS sur le nombre sans cesse croissant des malades pris en charge dans cette structure hospitalière en dépit d’un manque de moyens, notamment concernant la disponibilité des médicaments traitant cette maladie infectieuse atteignant l’immunité, Boudaa Abdanaceur a esquissé deux solutions : l’orientation des malades des autres wilayas vers leurs centres de référence ou l’attribution d’un budget spécifique au CHU pour couvrir les besoins de tous les malades.Le ministère, qui est au fait de cette problématique, peut opter à redynamiser les autres centres de référence régionaux ou attribuer une enveloppe financière spéciale pour les médicaments du sida, qui permettra au CHU d’Oran de prendre en charge les malades qui souhaitent s’y soigner, a-t-il indiqué. Redynamiser les autres centres de référence régionaux implique notamment d’assurer l’anonymat des malades et de leur garantir de garder le secret médical s’agissant leur maladie, a estimé M. Boudaa.Pour le directeur du CHU, Hadj Boutouaf, seule une commission ad-hoc serait à même d’apporter une solution au problème. Selon lui, le service concerné prend en charge près de 4.000 malades de toute la région Ouest et Sud-ouest du pays dont 900 seulement seraient issus de la wilaya d’Oran.A ses yeux, il s’agit d’une situation « inadmissible » car, a-t-il dit, il existe dans la région trois autres centres de référence pour la prise en charge du Sida, à Sidi-Belabès, Tlemcen et Bechar, qui bénéficient d’un budget pour assurer les médicaments aux malades de la wilaya et des wilayas limitrophes.

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernières Articles

Rentrée scolaire 2020-2021: Le ministère de l’éducation temporise

Le ministre de l'Education nationale, Mohamed Ouadjaout, a affirmé, dimanche à Alger, que la date de la rentrée scolaire 2020-2021 n'a pas...

Covid-19: 153 nouveaux cas 104 guérisons et 3 décès

Cent cinquante trois 153 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 104 guérisons et 3 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Chiens errants: 900 personnes enragées et 15 décès

Quelque 900 cas de rage, dont 15 décès, ont été enregistrés en Algérie en 2019, a révélé dimanche le chargé du programme...

CAP sur la reprise de l’activité culturelle

La manifestation "La rentrée culturelle" réunissant le théâtre, les arts plastiques, la musique, la danse et le conte en plus de rencontres...