7 C
Alger
samedi 16 janvier 2021

Belhimer répond au Parlement Européen: « L’algérie rejette et dénonce solennellement l’ingérence étrangère »

A lire

 Ammar Belhimer,ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, a affirmé, lundi que  » La résolution du Parlement Européen PE portant sur la situation des droits de l’homme en Algérie refléte les plans voués à l’échec ourdis contre l’Algérie qui n’accepte point de leçons creuses, ni de paternalisme hérité de la colonisation« , a-t-il répondu dans un entretien accordé au site Spoutnik.

« Notre réponse en tant que porte-parole du Gouvernement algérien à la résolution du Parlement européen était claire et sans ambiguïté », at-il souligné. tout en poursuivant qu’ « Il s’agit de la deuxième résolution du PE concernant la situation interne en l’Algérie ». Cela reflète inéluctablement les plans voués à l’échec des lobbies et de parties étrangères qui tentent en vain d’entamer la stabilité de l’Algérie ». Prenant pour première cible l’Armée nationale populaire ANP, rempart de l’Etat et garant de sa souveraineté, de sa sécurité et de sa stabilité » le ministre de la communication et porte parole du gouvernement, déplore que que la position du Parlement Européen, intervient à point nommé et dans un contexte qui impose au Gouvernement algérien de se prononcer sur la résolution du Parlement Européen et d’adresser un message à certaines parties à l’intérieur du pays et à l’étranger. «  L’Algérie nouvelle agit et interagit de manière différente, elle n’accepte point de leçons creuses, ni de paternalisme hérité de la colonisation. L’opinion publique algérienne a salué, dans son ensemble, cette position claire et ferme à l’adresse des forces politiques internes et étrangères qui agissent contre la nouvelle orientation de l’actuelle politique algérienne qui rejette toute tutelle étrangère, quelle qu’elle soit« ; at-il indiqué. Le ministre a affirmé que l’objectif de telles positions ou décisions émanant du Parlement Européen est clair et connu de tous: « il s’agit d’attitudes invitant de manière tacite à une ingérence dans les affaires internes de l’Algérie au service d’intérêts de parties données. ».

Amar CHEKAR/APS

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Derniers articles