Au nom du peuple et de l’humanité

0
262

Qu’est ce qui va se passer le 9 juillet 2019 ?

 L’Algérie post indépendance entre d’ici quelques heures dans une situation inédite dans son histoire ancienne et contemporaine. Cette situation de non constitutionnelle parvenue après l’annulation des élections présidentielle prévue pour le 4 juillet 2019, incite les uns et les autres à réfléchir sur plusieurs scénarios, sauf celui de la violence. Voilà un point de départ le plus important pour l’avenir des algériens. Preuve à l’appui, la révolution du Hirak, beaucoup n’aiment pas le sobriquet depuis sa naissance, le 22 février 2019 qui a connu une marche nationale pour dire au système corrompu dégage. L’objectif le plus important n’est pas encore atteint. Le changement du système politique illégitime depuis 1962.  C’est vrai que plusieurs têtes, que tout le monde pensaient puissants et intouchables, mais ils ont fini par rejoindre les cellules de la prison d’El Harrach, occupés jusqu’à présent par des milliers de jeunes . Depuis ils partagent avec les hauts responsables politiques quelques semaines la cours, la cantine et les sanitaires et aussi des corrompus notoire appelé la issaba. La différence entre ces jeunes, c’est que ces derniers sont des résistants.  Ils sont habitués à la mal vie quotidienne. s’ils ne sont pas forcément pauvres ou chômeurs.  Parce que l’élection présidentielle prévue le 4 juillet 2019 n’a pas eu lieu en raison du peuple qui a refusé la mascarade de la complicité. Parce que, le peuple est revenu 57 ans apres l’indépendance nationale . Le peuple l a fait mpour rappeler le sacrifice et sang des martyrs que d’autres ont trahit depuis le 3 juillet 1962. Parce que  le régime corrompu n’est plus en force comme il était auparavant,  parce que le régime n’a jamais respecté le choix et voie du peuple qui a sacrifié sa vie liberté et ses biens pour la justice, la liberté et la dignité,Ce peuple qui a fait la révolution la plus connue et reconnu dans le monde au prix  de 1.5 martyrs durant 7 ans de guerre contre le colonialisme français, n’abdiquera jamais  pour faire valoir sa liberté, justice et dignité citoyenne. « Silmya Silmya, Silmya », « Irouhou Ga3 », « La issaba dégage », sont quelques principaux slogans qui ont ébranlé le système corrompu au point de faire des Algériens, des étrangers dans leurs propres pays. Perte de confiance entre le peuple et ses dirigeants depuis 1999. Certes, l’erreur est humaine. Mais, à ce niveau, le vol, le mensonge, relèvent de la haute trahison du peuple. Eh bien, le 9 juillet 2019, c’est une autre prise de conscience politique nationale qui va renforcer encore d’avantage, la culture de la paix, stabilité et valeurs d’honnêteté du peuple qui corrige ses dirigeants. Assoiffés du pouvoir, des privilèges et richesses leurs place est en prison et non pas entre le peuple  qu’ils ont méprisé depuis. L’indépendance de la justice commence avec le respect de la légitimité politique. Après tout, la légitimité politique protège et défend les magistrats qui rendent leurs verdicts finals au nom du peuple et non pas au nom de fakhamoutouhou Bouteflika.

A.C

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here