APN: Ceux qui ont cadenassés les portes de l’hémicycle seront traduit devant la justice

0
26

« Ceux qui ont fermés les portes de l’hémicycle au mois d’octobre 2018 pour empêcher Saïd Bouhadja, président de l’APN  d’accéder au siège, seront traduit devant la justice. Le siège de l’APN n’appartient à aucun parti et aucunes personnes pour bloquer ses portes. C’est une infraction gravissime contre une institution du peuple », a révélé notre source,  très proche du cercle de l’APN. S’exprimé sous l’anonymat, notre source qui voulait se démarquer de l’esprit des clans qui n’a pas manqué de parler du renouvellement des élus de l’APN, après le vote de la nouvelle constitution, souligne sans parti pris « pour l’instant, le pays traverse une période très difficile. Nous ne voulons pas ajouter de l’huile sur le feu. Mais, chaque choses viendra son temps », a-t-il indiqué. Faisant allusion au député si Afif et son équipe du FLN qui ont bloqués l’entrée, et du DGA, Bettache qui a été fortement critiqué pour avoir trainé ses casseroles inconnue de l’opinion public national, notre source a avancé que « les éléments du système corrompu de la issaba, sont toujours en fonction, mais, ne font pas de bruit comme avant, afin de se protéger de la situation qui joue à leurs encontre ».  Interrogé sur la question de quand et comment pourrait-on rétablir l’esprit du respect des lois et de la constitution, notre source poursuit, modère son élan, tout en avançant que « Désormais, les choses vont changer et se retourner contre tous ceux qui ont corrompu et détournés les biens du peuple. Le hirak a changé beaucoup de choses. Mais, beaucoup de choses restent encore à faire changer le système politique corrompu ».

M.Y

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici