12 C
Alger
mardi 24 novembre 2020

Algérie: 0,8% de taux de croissance économique en 2019

Doit Lire

BEA-FGAR: Convention de garantie des crédits accordés aux PME

La Banque Extérieure d’Algérie BEA et le Fonds de garantie des crédits aux PME FGAR ont signé une convention-cadre permettant aux petites...

Covid 19: 1133 nouveaux cas 649 guérisons et 15 décès

Mille cent trente trois 1133 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 649 guérisons et 15 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Justice-Covid19: Plusieurs affaires pénales reportées en raison de la contaminations d’avocats

Le report de plusieurs affaires pénales dont les procès étaient programmés au niveau de plusieurs juridictions intervient à la demande de la...

Marché du pétrole: Le besoin estimé à 104 millions b/j d’ici 2025

La demande mondiale de pétrole devrait atteindre près de 104 millions de barils par jour d’ici 2025, a indiqué le Secrétaire général...

Selon l’Office national des statistiques (ONS), cité par l’APS, la croissance économique de l’Algérie a atteint 0,8% en 2019 en volume, contre 1,4% en 2018.  En revanche, le taux de croissance du Produit intérieur brut (PIB) hors hydrocarbures a été de 2,4% en 2019, contre 3,3% en 2018. Ce taux de croissance a été principalement tiré par les secteurs d’activités des l’industries, du Bâtiment, Travaux Publics et Hydraulique (BTPH), y compris les services et travaux publics pétroliers (STPP), ainsi que par les services marchands et l’agriculture.
Le secteur de l’industrie qui a enregistré à lui seul un taux de croissance annuel de +4,3% en 2019 contre 4,1% en 2018, a connu une croissance soutenu durant les quatre trimestres de l’année dernière, avec respectivement 4,9% durant le 1er trimestre, 4,6% durant le second et le même taux au 3ème trimestre et enfin 3,3% durant le dernier trimestre 2019.
Le secteur du BTPH, a lui aussi connu une croissance de +3,6% en 2019, contre +5,2% en 2018. Ce secteur a connu des taux de croissance positifs durant les quatre trimestres de l’année 2019, avec un pic durant le 4ème trimestre (+4,3%).
Quant au taux de croissance des services marchands a été de +3,1% en 2019, contre +3,7% en 2018. De bons taux de croissance ont été enregistrés dans cette activité durant l’année dernière, dont le meilleur durant le 1er trimestre, soit (+4,8%) et le plus mauvais au 4ème trimestre (1,8%). Aussi, les services marchands dont les transports et communications, le commerce, les services fournis aux entreprises et aux ménages, ainsi que les hôtels-cafés-restaurants, ont également participé à cette croissance.

        Recul de la croissance du secteur agricole au troisième trimestre   

Le secteur de l’agriculture, sylviculture et pêche a, également, enregistré un taux de croissance annuel de +2,3% l’année dernière, contre +5% en 2018.  Durant les quatre trimestres de l’année écoulée, le secteur agricole a connu des taux de croissance soutenus, à l’exception du 3ème durant lequel, la croissance a reculé de (-1,2%), mais le plus important a été enregistré au 4ème trimestre avec (+4,9%). D’autres secteurs  ont également participé à ce taux de croissance, tels que les services non marchands qui ont connu une croissance de (+1,8%), contre +2,7% durant la même période de comparaison. Les services non marchands concernent les affaires immobilières, les services financiers et les administrations publiques.

        Contre-performance du secteur des hydrocarbures 

L’ONS relève une contre-performance dans le secteur des hydrocarbures, avec une baisse de croissance de (-4,9%) en 2019, mais qui reste de moindre ampleur par rapport à celle enregistrée l’année d’avant, soit (-6,4%). Le secteur des hydrocarbures, a l’exception d’une croissance de +1,5% au 3ème trimestre 2019, Il a connu une contre-performance durant les autres trimestres avec (-7,1%) au 1er trimestre, (-8,3%) au second et (-5,3%) au 4ème trimestre de l’année écoulée. 

     0,2% de croissance du PIB au dernier trimestre 2019 

 La croissance du PIB a été de 0,2% au 4ème trimestre 2019, contre 1,3% durant la même période de l’année 2018. La croissance du secteur des hydrocarbures a reculé de -5,3% au 4ème trimestre 2019, contre (-6,4%) à la même période de 2018. Ainsi, le taux de croissance du PIB hors hydrocarbures a été de 1,8% au cours du 4ème trimestre de l’année dernière, contre +3,2% durant la même période de 2018.  La croissance du PIB hors hydrocarbures a été essentiellement tirée par les secteurs de l’agriculture, du bâtiment, travaux publics et hydraulique (BTPH, y compris services et travaux publics pétroliers), l’industrie et les services non marchands.
      L’agriculture, sylviculture et pêche ont connu la meilleure performance
Le secteur de l’agriculture, sylviculture et pêche a connu la meilleure performance au 4ème trimestre 2019 avec (+4,9%) contre 3% à la même période en 2018. Le secteur du BTPH, y compris STPP, a connu une « bonne » performance avec un taux de +4,3% au 4ème trimestre, contre +5,1% durant la même période en 2018. Le secteur industriel a enregistré une croissance de 3,3% au 4ème trimestre 2019 contre 3,8% à la même période de l’année d’avant. Les services non marchands ont également participé à la croissance économique hors hydrocarbures avec un taux de +2,3%, contre +2,7% durant la même période de comparaison et enfin les services marchands avec une croissance de 1,8% contre 3,4%.

       Baisse en volume des échanges extérieurs de marchandises et de services 

L’ONS a relevé qu’en valeurs courantes, le PIB du 4ème trimestre 2019 a enregistré une croissance modérée de 0,4% par rapport à la même période de 2018. Par ailleurs, il a indiqué que la formation brute du capital fixe en volume (l’Investissement) a enregistré au dernier trimestre 2019, une baisse de 2,2%, après une hausse de 3% à la même période de l’année d’avant. « Ces évolutions de l’investissement sont cohérentes avec en premier lieu la faible croissance du PIB mais également la baisse des importations et particulièrement les biens d’équipements et machines importés », a indiqué l’organisme des statistiques. En effet, les échanges extérieurs de marchandises et de services sont également caractérisés par une baisse en volume de 16,2% pour les importations et de 5,7% pour les exportations au 4ème trimestre 2019 par rapport à la même période en 2018.

Rédaction/APS

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

BEA-FGAR: Convention de garantie des crédits accordés aux PME

La Banque Extérieure d’Algérie BEA et le Fonds de garantie des crédits aux PME FGAR ont signé une convention-cadre permettant aux petites...

Covid 19: 1133 nouveaux cas 649 guérisons et 15 décès

Mille cent trente trois 1133 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 649 guérisons et 15 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Justice-Covid19: Plusieurs affaires pénales reportées en raison de la contaminations d’avocats

Le report de plusieurs affaires pénales dont les procès étaient programmés au niveau de plusieurs juridictions intervient à la demande de la...

Marché du pétrole: Le besoin estimé à 104 millions b/j d’ici 2025

La demande mondiale de pétrole devrait atteindre près de 104 millions de barils par jour d’ici 2025, a indiqué le Secrétaire général...

Mohand Azzoug: « Les familles ne doivent pas se laisser emporter par des problèmes d’héritages »

Mohand Azzoug, directeur de l’orientation et de l’enseignement du Coran au ministère des Affaires religieuses et des wakfs, répond à quelques questions...