22 C
Alger
samedi 24 octobre 2020

Adieu le colonialisme bonjour l’indépendance

Doit Lire

Religion: Les associations et zaouias invités à consolider l’unité du peuple

Le conseiller du président de la République chargé des zaouias et des associations religieuses, Aissa Belakhdar, a appelé samedi à Alger à...

Cessez-le-feu en Libye: La france salue les parties concernées

La France salue la signature d’un accord de cessez-le-feu entre les Parties libyennes, a-t-on indiqué dans le site de l'ambassade de france...

Révision de la Constitution: L’Algérie nouvelle commence par le vote du 1 novembre 2020

Le Général de Corps d'Armée Saïd Chanegriha, Chef d'Etat-Major de l'Armée nationale populaire ANP a estimé, samedi à Oran, que la priorité...

Oran: 23 enfants opérés en chirurgie scoliotique

 Quelque 23 enfants et adolescents souffrant de scoliose, ont été opérés au cours de la période du confinement sanitaire, au niveau de...

Des milliers d’habitants venus des nombreux villages voisins  dont, Aguemoune, Tizekht, Thiouale,  Thachaouafth, Thansaouth, Ijaad, Laazib Sidi Sadek, Bouyakni, Ijdharane, imazithane, également  de Seddouk, Amalou, Ighzer Amokrane de la vallée de la Soummam, Beni Chebana, Beni Ourtilane et même de Sétif, Bordj Bouraridj, Bougaa et plus, démontrent toute la valeurs de cette rencontre historique qui a vu les chefs historiques qui ont décidé lors de cette rencontre avec la population. Les batailles qui ont eu lieu à la montagne Achthoug (Lota n’Slimane), les bombardements aérien du village Tizekht, thaourirth, Aguemoune,  Thachaouafth,  à plusieurs reprises,  les batailles qui se sont déroulés dans les montagnes Arabtat, Tizi n’tezmamt, Assif n’bousselam, laazib sidi sadek, continuent jusqu’à présent de faire Objets d’actualités auprès de la population locale, pour ne citer quelques exemples que  gardent la population à jamais. Même si le peu des véritables moudjahidines qui restent en vie partent, il y a toujours ces objets et montagnes qui rappelleront les générations avenir.  Mohand Akli, Chaib, âgé de 65 ans environ, affirme. « J’avais 12 à 14 ans à l’époque. Je n’ai pas compris tout le discours. Mais, il y a une chose que j’ai retenue dans la mémoire et qui restera à vie. Mohand Oulhadj a dit que cette région a payé un très lourd sacrifice en vie humaine et matériel. Beaucoup de famille ont souffert durant  toute la révolution ». Cette date et place  historique ou a eu lieu la rencontre des chefs historiques avec le peuple, restée  anonyme ou confisqué par le spectre de l’hégémonie politique et autre esprit du complexe du colonisé qui cache la vérité au peuple, n’a fait et ne fait que du mal aux générations poste indépendance.

A.C

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Religion: Les associations et zaouias invités à consolider l’unité du peuple

Le conseiller du président de la République chargé des zaouias et des associations religieuses, Aissa Belakhdar, a appelé samedi à Alger à...

Cessez-le-feu en Libye: La france salue les parties concernées

La France salue la signature d’un accord de cessez-le-feu entre les Parties libyennes, a-t-on indiqué dans le site de l'ambassade de france...

Révision de la Constitution: L’Algérie nouvelle commence par le vote du 1 novembre 2020

Le Général de Corps d'Armée Saïd Chanegriha, Chef d'Etat-Major de l'Armée nationale populaire ANP a estimé, samedi à Oran, que la priorité...

Oran: 23 enfants opérés en chirurgie scoliotique

 Quelque 23 enfants et adolescents souffrant de scoliose, ont été opérés au cours de la période du confinement sanitaire, au niveau de...

Transport: Un wagon de train chargé de phosphate déraille à Skikda

L'un des 15 wagons d'un train transportant le phosphate a déraillé vendredi, au lieu dit pont des cavaliers "Jisr El Foursane" dans...