Abdelkader Bengrina : « C’est moi le futur président »

0
473

Hocine Salah, directeur de la communication d’Abdelkader Bengrina, président du parti El Bina, parle du phénomène des célibats en Algérie. « Il y a des millions hommes et femmes qui dépasse l’âge de 35 ans qui veulent se marier », a-t-il balancé sur les ondes de la chaine 3.   S’exprimant ce matin, sur les ondes de la radio chaine 3, émission invité de la rédaction de Souhila El Hachemi, Hocine Salah, qui défend son président dira que Abdelkader Bengrina, ne fait pas partie du système politique contesté par le peuple.  « Abdelkader Bengrina était ministre sous la présidence de Liamine Zeroual et n’a passé que 6 mois sous le règne de Bouteflika avant de démissionner de son poste de ministre », a-t-il répondu à l’animatrice qui a voulu le coincer dans le ghetto du système Boutef. Confiant du programme qu’ils vont présenter aux électeurs, le directeur de la campagne de Bengrina, a souligné que les garanties qui ont étés présenté par l’Anie, sont suffisamment convaincante, d’où la volonté de participer aux élections présidentielle du 12 décembre.  La situation politique et économique se dégradera de plus en plus si l’on prolonge la crise qui dure depuis.  Le programme de son candidat à la présidentielle est étudié par des experts et se dit d’ores et déjà président. Avant même de commencer ses meetings, Abdelkader Bengrina, anticipe les choses politiques.  Se présentant comme un candidat sûr de lui, Hocine Salah, a avancé que le futur président sera Abdelkader Bengrina.   Répondant à la question de sa première sortie à Tindouf ou il a été hué par de nombreux citoyens qui l’on rejeté pour son appartenance au système politique, Hocine Salah minimise la situation d’une part et d’autres part.  Hocine Salah, a affirmé que « c’est tout à fait normal que Abdelkader Bengrina, comme tous les autres candidats ne peuvent en cas faire le consensus autour de leurs programme », avant de tomber dans les contradictions politiques, en condamnant ceux qui refusent de voter d’un côté et de l’autre côté, il dit respecter toutes les tendances.    

Y.B

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here