Abdelaziz Djerrad: on doit rétablire la confiance pour aller de l’avant

0
41

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a affirmé samedi à Alger que le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune et le Gouvernement étaient déterminés à aller de l’avant avec toutes les forces nationales pour mettre l’Algérie à l’abri de tous les dangers.

Le Président de la République et son Gouvernement sont déterminés à aller de l’avant avec toutes les forces nationale à travers le dialogue, la concertation et le partenariat sincère pour mettre, définitivement, l’Algérie à l’abri de tous les dangers, a indiqué M. Djerad lors de la présentation du Plan d’action du Gouvernement devant les membres du Conseil de la nation. Il a, à ce propos, mis en avant la responsabilité de toutes les forces politiques, élites économiques, sociales et scientifiques et citoyens dans l’édification de l’Algérie pour laquelle des millions de moudjahidine et de chouhada ont payé un lourd tribut, depuis 1830, soulignant que le Plan d’action du Gouvernement vise l’édification d’une Algérie nouvelle qui soit à la hauteur des aspirations et des ambitions légitimes du peuple. Il a ajouté que le Plan prévoit également l’accélération de profondes révisions visant la rupture avec les modes de gestion qui ont produit des administrations dispendieuses et dissipatrices, d’une part et des pans et de pans de sociétés de plus en plus vulnérable, d’autre part. Le Gouvernement est appelé à œuvrer sur deux fronts, le premier social pour garantir l’égalité de chances, instaurer un climat de confiance et de soutien dans le cadre d’une Algérien nouvelle qui n’exclue personne, a-t-il précisé expliquant qu’il s’agit pour le deuxième, qui est économique, d’oeuvrer à la relance de l’économie nationale, de rassurer les opérateurs impactés par l’inadéquation des choix en matière de gestion économique et de l’instabilité de la législation. Par ailleurs, le Premier ministre a affirmé que les anciennes méthodes obsolètes, à l’origine de l’aggravation des difficultés socio-économiques, avaient contribué à l’entrave des initiatives au lieu de stimuler leur émergence, insistant que les repères de l’action du gouvernement fixés dans le programme du président de la République, donnent une vision, une méthode et un programme en rupture avec les ancienne pratiques. Ces repères sont fondés sur trois principes à savoir: le développement humain, la transition énergétique et la transformation numérique.

D.T

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici