24 C
Alger
vendredi 23 octobre 2020

47é marche des étudiants: l’engagement

Doit Lire

Histoire: Le moudjahid Larbi Allahoum n’est plus

Le moudjahid Larbi Allahoum est décédé, mercredi, à l'âge de 92 ans.APS. Né en 1928 à M'sila, le défunt...

Cadastre-Conservation foncière: Les deux organsimes fusionnés

Le directeur général du domaine national DGDN, Djamel Khaznadji a fait savoir mercredi à Alger que ses services préparaient un texte réglementaire...

Covid19: 252 nouveaux cas 136 guérisons et 7 décès

Deux cent cinquante-deux 252 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 136 guérisons et 7 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Béjaia-Seddouk : 140 employés sans paies depuis 15 mois

Fermée depuis 7 jours,la briqueterie Seddouk, sise au village Akhenak situé à quelques kilomètres du chef-lieu de la commune et daïra agonise....

Des dizaine de milliers de marcheurs entre étudiants et citoyens qui sont sortis dans la rue, mardi 47 pour revenir à la charge des revendications du hirak. le dispositif sécuritaires qui a été mis en place et qui va dans le sens de la dissuation, n’a pas empeché les Algériens pour réclamer encore une fois, lke changement du régime politique qui a baffoué les droits élémentaires des citoyens et citoyenne.  » nous ne sommes pas contre Tebboune en tant que personne. mais, il a été désigné comme tout les autres, donc, il ne pourra pas changer ce système pourrie », balance un groupe d’étudiants qui brandissent une grande pancarte pour le changement du système. Partant de la place des martyrs en suivant l’itinéraire habituel avant de s’arrêter à la grande paste, les étudiants ont réitiré leurs engagements pour continuer le combat pacifique jusqu’au changement du système qui passe par obligatoirement par le principe de la transition qui garanti la transparence et l’équilibre régionnal, ou seul la compétence aura son dernier mot. accueillantles étudiants qui ont fait la prison El harrach pour avoir brandit le drapeau amazighe ou exprimer leurs opinions librements, les étudiants ont déploré ce retour de manivelle qui consiste à reprimer toute expression pacifique.  » Ni la pression ni les menaces ne feront plier. notre combat et juste et c’est notre devoir et responsabilité citoyenne de batir notre avenir sur une véritable démocratie qui assure les droits de manière équitable », affirme sofiane.

D.T

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Histoire: Le moudjahid Larbi Allahoum n’est plus

Le moudjahid Larbi Allahoum est décédé, mercredi, à l'âge de 92 ans.APS. Né en 1928 à M'sila, le défunt...

Cadastre-Conservation foncière: Les deux organsimes fusionnés

Le directeur général du domaine national DGDN, Djamel Khaznadji a fait savoir mercredi à Alger que ses services préparaient un texte réglementaire...

Covid19: 252 nouveaux cas 136 guérisons et 7 décès

Deux cent cinquante-deux 252 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 136 guérisons et 7 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Béjaia-Seddouk : 140 employés sans paies depuis 15 mois

Fermée depuis 7 jours,la briqueterie Seddouk, sise au village Akhenak situé à quelques kilomètres du chef-lieu de la commune et daïra agonise....

Biens immobiliers: Les paramètres de cessions des valeurs vénales fixés

Les paramètres de détermination de la valeur vénale dans le cadre de la cession des biens immobiliers appartenant à l'Etat et des...